1 min de lecture Iran

L'Iran annonce avoir lancé avec succès son premier satellite militaire

L'Iran a annoncé le lancement "avec succès" mercredi d'un premier satellite militaire, deux mois après l'échec de la mise en orbite d'un satellite scientifique.

Hassan Rohani, chef d'état iranien, aux Nations Unies
Hassan Rohani, chef d'état iranien, aux Nations Unies Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Deux mois après l'échec de la mise en orbite d'un satellite scientifique et dans un contexte de tensions avec Washington qui perdurent malgré la pandémie de coronavirus, les Gardiens de la Révolution en Iran ont annoncé le lancement "avec succès" du premier satellite militaire iranien. 

L'armée idéologique de la République islamique a salué sur son site internet "une grande réussite et un nouveau développement dans le domaine de l'espace pour l'Iran islamique". Le satellite, baptisé Nour, a été "lancé avec succès ce matin, mercredi 22 avril, à partir du lanceur à deux étages Qassed depuis le désert de Markazi (centre) en Iran", a indiqué le site Sepahnews, organe des Gardiens. Le satellite Nour (Lumière en persan) a "orbité autour de la Terre à 425 km", selon la même source.


Ce lancement survient plus de deux mois après l'échec le 9 février de la mise en orbite d'un satellite d'observation scientifique, baptisé Zafar (Victoire en persan). 

Un lancement condamné par la France et les États-Unis

Le lancement du Zafar avait été condamné par la France et les États-Unis qui ont accusé Téhéran de vouloir renforcer ses compétences dans le domaine des missiles balistiques par le biais du lancement de satellites. Téhéran maintient que son programme spatial est "pacifique" et réfute les affirmations selon lesquelles il a une dimension militaire.

À lire aussi
Donald Trump rendant visite aux soldats américains postés en Afghanistan le 28 novembre 2019 États-Unis
États-Unis : Trump "peut presque faire tout ce qu'il veut" en politique étrangère, dit une experte


Les États-Unis avaient déjà mis en garde contre le programme spatial iranien, qualifiant notamment le tir par Téhéran d'une fusée chargée du lancement d'un satellite en janvier 2019 de "provocation" et de violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies. Cette résolution appelle l'Iran à "ne mener aucune activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des charges nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques".

Affirmant n'avoir aucun projet de se doter de l'arme atomique, Téhéran assure que ses programmes balistique et spatial sont licites et ne violent pas la résolution.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran Militaires Espace
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants