3 min de lecture Attentats en Catalogne

Attentats en Espagne : ce que l'on sait, après 4 jours d'enquête

ÉCLAIRAGE - Les policiers sont toujours à la recherche d'un homme et tentent de comprendre le fonctionnement de la cellule jihadiste soupçonnée d'être à l'organisation de la double attaque qui a fait 15 morts.

Un attentat a été perpétré à Barcelone sur La Rambla, le 17 août 2017
Un attentat a été perpétré à Barcelone sur La Rambla, le 17 août 2017 Crédit : JAVIER SORIANO / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Les enquêteurs commencent à y voir plus clair dans la nébuleuse terroriste responsable des attentats revendiqués par Daesh. Quatre jours après la double attaque terroriste qui a fait quinze morts en Catalogne, la police espagnole a fait un net bond en avant en identifiant formellement le principal suspect de l'opération lundi 21 août. Il s'agit de Younes Abouyaaqoub, conducteur de la fourgonnette qui a ôté la vie à treize passants sur La Rambla, jeudi 17 août à 16h50. Ce dernier, qui est soupçonné d'avoir tué le conducteur d'une voiture lors de sa fuite, a été abattu lors d'une importante opération policière à Subirats.

Les investigations progressent par ailleurs pour comprendre dans quelle mesure cette attaque, et celle de la station balnéaire de Cambrils qui a fait un mort dans la nuit de vendredi 18 août, a été préparée. Tous les efforts se concentrent sur une cellule jihadiste d'une douzaine de personnes. D'après le responsable des affaires intérieures en Catalogne, "la capacité d'action de cette cellule a été neutralisée" et se trouve désormais "hors d'état de nuire".

Les suspects liés à l'attaque

› Huit suspects sont morts. Cinq d'entre eux ont été tués par les forces de l'ordre lors de l'attentat de Cambrils. Il s'agit de jeunes hommes identifiés et âgés entre 17 et 24 ans. En outre, des restes humains pouvant appartenir à trois hommes ont été retrouvés dans la "maison conspirative" qui a explosé à Alcanar, la veille des attentats. Leurs corps n'ont pas été identifiés et des analyses ADN sont en cours. Lundi 21 août, Younès Abouyaaqoub, identifié comme étant le conducteur de la camionnette qui a fauché les passants sur La Rambla, a également été tué lors d'une opération de police. 

› Quatre suspects ont été arrêtés. Ils ont entre 21 et 34 ans, selon El Pais. Tous ont été arrêtés à Ripoll, un village de Girone où la cellule terroriste serait née.

› Deux sont toujours recherchés. Parmi les deux hommes recherchés, possiblement morts dans l'explosion d'Alcanar, il est question de l'imam de Ripoll. Cet homme est suspecté d'avoir embrigadé les membres de la cellule jihadiste. Un séjour en prison, achevé en janvier 2012, l'a permis de croiser des islamistes liés aux attentats de mars 2004 à Madrid (191 morts).

Une importante opération de police à Subirats

À lire aussi
Les familles de victimes se recueillent sur la mosaïque de Miro, sur les Ramblas de Barcelone, vendredi 17 août 2018, un an après les attentats en Catalogne Attentats en Catalogne
Attentats en Catalogne : un an après, Barcelone pleure ses victimes

› Un meurtre durant sa fuite ? Younès Abouyaaqoub a abandonné son véhicule sur La Rambla, après avoir tué 13 passants en les percutant. Il s'est enfui à pied dans les allées du populaire marché La Boqueria, puis s'est rendu à la zone universitaire située à l'ouest de la ville pour y dérober un véhicule. Ce dernier forcera un barrage routier avant de terminer sa course dans la localité de San Just Desvern. Dans l'habitacle, les forces de l'ordre trouvent un homme tué à l'arme blanche. Il a sans doute été assassiné par le suspect. Les autorités considèrent qu'il s'agit d'une 15e mort dans le bilan des attentats.

› Un avis de recherche lancé. Les autorités ont diffusé publiquement des photos et des informations pouvant aider à reconnaître Younès Abouyaaqoub. Le signalement a été transmis à toutes les polices d'Europe, ce qui sous-entend que le suspect a pu franchir les frontières espagnoles.

> La police confirme la mort de Younes Abouyaaqoub. La police catalane a confirmé avoir abattu l'auteur présumé de l'attentat de Barcelone, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de la ville. "Nous confirmons que la personne abattue lors de l'incident de Subirats est Younes Abouyaaqoub, auteur de l'attentat terroriste à Barcelone", accusé d'avoir tué 14 des 15 victimes des attentats en Catalogne, ont tweeté les Mossos d'Esquadra. 

L'explosion d'Alcanar

› L'explosion survenue la veille des attentats pourrait avoir précipité le passage à l'acte. Au moins 120 bouteilles de butane ont été retrouvées dans la maison qui a explosé mercredi 16 août. Dans ce lieu situé à 200 kilomètres au sud-ouest de Barcelone, occupé depuis environ six mois, les jihadistes préparaient des explosifs.

Des traces de TATP, produit hautement instable et connu pour avoir été utilisé dans les attaques à Paris et Bruxelles, ont été découvertes dans les décombres. Il est possible que les terroristes aient voulu commettre d'autres attentats, de façon imminente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Catalogne Espagne Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants