1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Affaire Epstein : Le prince Andrew accusé d'avoir donné "des excuses ridicules"
2 min de lecture

Affaire Epstein : Le prince Andrew accusé d'avoir donné "des excuses ridicules"

Deux semaines après l'interview catastrophique du prince Andrew, Virginia Roberts s'est entretenue avec la BBC sur cette affaire.

Jeffrey Epstein, 66 ans, financier américain accusé d'avoir organisé un réseau de prostitution de mineures, retrouvé mort dans sa cellule à New York, décédé le 10 août.
Jeffrey Epstein, 66 ans, financier américain accusé d'avoir organisé un réseau de prostitution de mineures, retrouvé mort dans sa cellule à New York, décédé le 10 août.
Crédit : Facebook Jeffrey Epstein
Lilas Fournier & AFP

"Bullshit" ("conneries"), a lancé Virginia Roberts en direction du prince Andrew. La victime a répondu aux questions de la BBC ce lundi 2 décembre, après l'interview catastrophique du frère cadet du prince Charles, qui lui a valu une mise à l'écart de la famille royale. 

L'interviewée certifie avoir été "trafiquée" par Jeffrey Epstein et avoir été forcée à avoir trois relations sexuelles avec le prince Andrew, alors qu'elle n'avait que 17 ans. Pour l'émission Panorama de la chaîne anglaise, diffusée ce lundi soir du 2 décembre, la victime a craché sur les "excuses ridicules" du deuxième fils de la reine Elizabeth II . 

"Il sait ce qui s’est passé, je sais ce qui s’est passé. Un seul de nous deux dit la vérité, et je sais que c’est moi", a répliqué Roberts. "Je supplie les Britanniques de me soutenir, de m’aider à mener ce combat, de ne pas accepter (…) l’histoire d’un abus (sexuel) qui concerne votre famille royale", a-t-elle appelé. 

Des éléments confiés au FBI

Celle-ci a expliqué avoir été présentée au prince Andrew par Jeffrey Epstein et sa compagne de l’époque, Ghislaine Maxwell, lors d'une soirée. Elle a donné des détails de l'histoire, affirmant que l'homme l'avait dégoûtée car "il n'arrêtait pas de (lui) suer dessus". Elle maintient avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec le prince, mais également avec l'agent français Jean-Luc Brunel et un scientifique du MIT. Elle a mené une action en justice contre l'ex-petite amie, qui s'est terminée par un règlement à l'amiable. 

À lire aussi

De son côté, le huitième membre de la famille royale dans l’ordre de succession au trône a catégoriquement nié ces accusations. L'homme de 59 ans s'est défendu dans une interview en répliquant qu'il était incapable de transpirer à l'époque à cause d'une blessure et que l'authenticité d'une photo le montrant aux côtés de l'accusatrice était impossible à évaluer. "Ce sont des conneries", a asséné Virginia Roberts qui a confié la photo originelle au FBI. 

L'interview embarrassante d'Andrew a poussé son frère Charles à lui demander de se retirer de la vie publique. Au Royaume-Uni, la police a choisi le 28 novembre de ne pas ouvrir d'enquête criminelle relative à l'affaire Epstein. De son côté, le FBI continue d'enquêter sur le réseau du multimillionnaire américain. Détenu dans une prison new-yorkaise, il s'était donné la mort en août dernier. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/