2 min de lecture Écologie

La France est-elle vraiment le 4e pays le plus vert au monde ?

FACT CHECKING - Une étude américaine revendiquée par le gouvernement place la France parmi les bons élèves. Mais qu'en est-il vraiment ?

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
La France est-elle vraiment le 4e pays le plus vert au monde ? Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Jérémy Billault

Depuis mardi, la majorité diffuse sur les réseaux sociaux une enquête classant la France comme le quatrième pays le plus vert au monde, mais nombreux s’interroge sur la véracité de cette conclusion. Qu’en est-il vraiment ?

À propos de ce classement, voilà ce que déclarait la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon mardi à l’Assemblée nationale : "Ce classement rend hommage à tous les efforts faits, en particulier dans cette mandature".

Un chiffre associé à une étude relayée immédiatement par les pontes de la majorité comme Bruno Le Maire, Christophe Castaner et ceux qui veulent encore en être comme François de Rugy. Il s’agit d’une étude du journal du Massachussetts Institute of Technology qui nous place derrière les habituels pays bon élèves en matière d’écologie comme l’Islande, le Danemark et la Norvège. 

Un bon point parmi d'autres mauvais

Avant de rentrer dans le détail, ce classement est étrange car la France vient d’être condamnée par la justice pour inaction climatique début février, la loi Climat est jugée décevante par les associations écolos et le futur référendum sur le sujet ne donne plus de nouvelles. En fait, il y a eu un petit emballement de la part du gouvernement à ce sujet.

À lire aussi
assemblée nationale
Twitch, une solution pour les oubliés de l'Assemblée ?

Ce classement, à prendre comme un encouragement, prend en compte différents critères dans lesquels la France n’est pas forcément au top. 13e au niveau des gaz à effet de serre ou alors sur les énergies renouvelables, les chercheurs qui ont travaillé sur ce dossier nous classent 62e sur 76.

Mauvais point aussi dans les catégories suivantes comme la reforestation ou les efforts de recyclage. Alors d’où vient cette si bonne place avec de si mauvais résultats ? Du dernier chapitre intitulé "Politique climatique" qui représente 40% de la note finale. On y note les politiques d’incitation au développement durable, la place de l’agriculture durable, mais aussi le respect de la trajectoire décidée aux accords de Paris.

Une enquête mal présentée par le gouvernement

En fait, on note les promesses et le futur idéal promis et notamment les 7 milliards d'euros pour produire de l’hydrogène d’ici 2030. Donc là on parle d’avenir, pas de présent. Aussitôt diffusée, cette enquête a été critiquée.

Parce que mal présentée… Ce Green Futur Index est une projection et le gouvernement s’en sert pour évoquer le succès des politiques mis en place. Or, ce sont celles à venir qui sont saluées. 

D’ailleurs, dans le gouvernement, une personne n'a pas relayé cette étude, explique le journal en ligne le Huffpost : il s'agit de Barbara Pompili, la ministre de la transition énergétique.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Écologie Gouvernement Changement climatique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants