2 min de lecture Strasbourg

Loi climat : plus de 100.000 manifestants pour une "vraie loi climat"

À la veille de l'examen du projet de "loi climat" à l'Assemblée, des manifestations se sont déroulées partout en France ce dimanche.

Des milliers de manifestants se sont retrouvés à Nantes
Des milliers de manifestants se sont retrouvés à Nantes Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

Malgré le confinement de certains départements, les partisans d'une "vraie loi climat" ont gagné leur pari ce dimanche 28 mars. Ils saluent une "forte mobilisation" à travers le pays pour réclamer que le projet du gouvernement aille beaucoup plus loin, à la veille de son examen à l'Assemblée.

Au total, quelque 110.000 personnes ont manifesté dans toute la France, dont 55.000 à Paris et 10.000 à Lyon, selon les organisateurs du mouvement. De son côté, la police n'a compté que 12.000 personnes à Paris, et 4.000 à Lyon, le chiffre national n'était pas immédiatement connu.

L'appel à manifester a été rejoint par des dizaines d'ONG, syndicats et partis pour dénoncer le "manque d'ambition" du projet de loi "climat et résilience", censé traduire une bonne partie des propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Cet exercice démocratique inédit, convoqué par Emmanuel Macron, a vu 150 citoyens tirés au sort et formés par les meilleurs experts du climat pour proposer des mesures permettant de "réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France d'au moins 40% dans un esprit de justice sociale".

La loi climat : "une coquille vide"

Pour les militants écologiques, il ne reste pas grand chose des 149 propositions de la convention une fois passées à la moulinette du gouvernement, accusé d'avoir cédé aux lobbies économiques, loin de la promesse d'Emmanuel Macron aux "citoyens" de transmettre leurs mesures "sans filtre".

À lire aussi
Joe Biden
États-Unis : Minneapolis sous haute tension après la mort d'un Afro-Américain tué par la police


Bon nombre des 150 s'étaient d'ailleurs joints à l'appel à manifester, à l'image de Nadine Breneur, membre de la CCC défilant à Strasbourg : "Les textes ont été modifiés, dilués, voire mis de côté, je me sens trahie", a-t-elle confié.

Même situation à Rennes, Grégory dos Santos, un autre des 150 est lui aussi amer : "La loi climat telle qu'elle est aujourd’hui, c’est une coquille vide. Il faut des marches comme ça pour qu'il se passe quelque chose".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Strasbourg Rennes Lyon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants