1 min de lecture Assemblée nationale

Loi Climat : jugeant leur temps de parole insuffisant, des députés se lancent sur Twitch

Des élus se lancent sur le réseau social Twitch pour débattre du projet de loi Climat dans l'émission "Débat sans filtre".

La députée Paul Forteza, à l'Assemblée Nationale, le 14 mars 2018
La députée Paul Forteza, à l'Assemblée Nationale, le 14 mars 2018 Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Des bancs de l'Assemblée à Twitch. Après deux départs en septembre et en octobre dernier, les députés Écologie démocratie solidarité, constitué en partie d'anciens membres du groupe LaREM mais aussi PS, ne disposent plus d'un groupe à l'Assemblée. Figurant parmi les élus non-inscrits, les parlementaires devront se partager 50 minutes de temps de parole, sur 45 heures, pour débattre du projet de loi Climat

Les députés ont donc annoncé qu'ils comptent bien faire entendre leur voix. Afin d'y parvenir, le collectif EDS se lance sur Twitch avec une émission baptisée "Débat sans filtre". Un clin d'œil se cache-t-il derrière le nom de cette émission. Pour rappel, l'émission du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'intitule "Sans filtre"

L'objectif est de mettre en place "une véritable Assemblée 'hors les murs' au contact de citoyens, société civile et experts", explique Paula Forteza. Ainsi, plus 80 heures de débat seront diffusées pendant trois semaines et accessibles sur Twitch. "Rien n'empêchera le débat pour une vraie loi climat: nous ferons entendre les propositions des citoyens tirés au sort, de la société civile et des parlementaires, des propositions qui ont été négligées et passées sous silence", expliquent ces élus, dont Delphine Batho et les deux ex-LaREM Matthieu Orphelin ou Cédric Villani

Selon le député Matthieu Orphelin, le projet de loi en l'état "ne répond pas du tout à l'urgence écologique et sociale" et "passe à côté des principales mesures de la Convention Citoyenne". "Cela aurait-il un sens de voter le projet de loi si l'ambition n'est pas significativement renforcée en séance ? La question se pose évidemment", explique-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Climat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants