2 min de lecture Animaux

"Il faut arrêter de considérer les animaux comme des objets", fustige Hugo Clément

INVITÉS RTL - Hugo Clément et Jacques Charles-Fombonne, président de la SPA ont évoqué le sort des animaux, domestiques comme sauvages, menacés ou abandonnés par l’homme.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto
>
"Il faut arrêter de considérer les animaux comme des objets", fustige Hugo Clément Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Sarah Rozenbaum

Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, a lancé une campagne d’affichage afin de dénoncer les abandons d’animaux lors des départs en vacances. Pour lui : "La période des départs en vacances d’été est la pire période de l’année pour l’abandon des animaux. Nous avons déjà eu 4000 animaux abandonnés sur les 5 dernières semaines". 

Hugo Clément, lui, souhaite mettre en avant les espèces déjà menacées à travers une émission consacrée à ceux qui tentent de protéger les animaux sauvages, diffusée mardi 30 juin sur France 2 mais le sujet des animaux domestiques le touche aussi : "On est un des pires pays en Europe en termes de nombre d’abandons et il faut arrêter de les considérer comme des objets".

Des abandons motivés en général par "l’irresponsabilité la plupart du temps. On va l’acheter à Noël pour faire plaisir au petit et puis, au mois de juin, on s’aperçoit que l’animal a grandi, qu’il faut l’emmener en vacances et à ce moment-là, on l’abandonne" pour Jacques-Charles Fombonne.

Les animaux sauvages eux aussi victimes des hommes

Si Hugo Clément a voulu faire cette émission sur les espèces menacées, c’est pour adresser un message fort : "Une espèce en danger, ce n’est pas une espèce condamnée, c’est une espèce qui a besoin qu’on l’aide, qu’on lui foute la paix la plupart du temps. On a voulu mettre en lumière les femmes et les hommes qui ont décidé de consacrer leur vie à sauver ces espèces en danger."

À lire aussi
Un poney (illustration) chevaux
Chevaux mutilés : une ponette tuée dans le Tarn

Et les chiffres actuels concernant la disparition de la faune et de la flore sont effrayants : "On dit que 60% des animaux sauvages ont disparu ces 40 dernières années, l’ONU estime qu’environ un million d’espèces animales et végétales sont menacées de disparition. Environ toutes les 20 minutes, une espèce s’éteint".

À cela, un seul responsable : "C’est l’homme, les activités humaines, la destruction des habitats, la surpêche, le braconnage… ". Or ces actes risquent d’avoir des conséquences sur l’humain lui-même : "L’effondrement de la biodiversité peut même à terme menacer notre existence."

"On peut réparer ces dégâts"

Pour Jacques-Charles Fombonne : "C’est l’action de tout le monde" qui peut changer les choses, "On est en train de mettre en place un partenariat avec l’Éducation nationale pour expliquer aux petits que notre regard sur l’animal doit être différent et bienveillant. Je pense qu’on y arrivera mais il faut une volonté gouvernementale."

Si Hugo Clément se montre sévère sur l’action humaine :  "On est très rapides à détruire des habitats, à vider les océans. En quelques années, on peut faire basculer des animaux qui sont présents depuis des millions d’années vers l’oubli, vers la disparition", il faut cependant garder espoir selon lui puisqu'"on peut réparer ces dégâts".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux SPA Chiens
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants