3 min de lecture Pollution

Stéphane Richard, PDG d'Orange, sur RTL : "La 5G est 10 fois plus efficace que la 4G"

INVITÉ RTL - Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, estime que la 5G ne participe pas massivement à la pollution numérique. Il souligne que cette technologie représente "un monde d'opportunités" et qu'elle est moins polluante que la 4G.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Stéphane Richard est l'invité d'Alba Ventura Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission

Cinq ans après la Cop21, le PDG d'Orange, Stéphane Richard, participe au forum zéro carbone organisé par la ville de Paris. Mais quand on pense numérique, on ne pense pas forcément à la protection de la planète. Le stockage des données, les infrastructures de réseaux et les fabrications des équipements représentent 4% des émissions de gaz à effet de serre

"Sur ces 4%, 90% des émissions sont liées aux équipements, de la fabrication à l’utilisation des téléphones. Je rappelle que l'industrie, c'est 43%, les bâtiments, 26%, et les transports représentent eux 25% des émissions", note le PDG, qui tient à souligner les opportunités du numérique

"Une tonne de CO2 dépensée pour le numérique, c'est 10 tonnes de Co2 qui ne sont pas utilisées partout ailleurs. Par exemple, quand vous faites une visioconférence, vous ne voyagez pas ou quand vous utilisez des objets connectés dans les villes, vous maîtrisez plus la consommation énergétique", développe Stéphane Richard. 

La 5G est bien meilleure du point de vue de l'empreinte environnementale

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, sur RTL
Partager la citation

D'un point de vue environnemental, Stéphane Richard estime que la 5G ne participe pas massivement à la pollution numérique. "La technologie de la 5G est bien meilleure du point de vue de l'empreinte environnementale que la 4G. Elle est 10 fois plus efficace sur sa consommation énergétique", souligne-t-il. D'après lui, la 5G, accessible progressivement dans les foyers entre 2021 et 2023, est "un accélérateur de croissance et un monde d'opportunités dans l'industrie de production et dans beaucoup de services". 

À lire aussi
formation
Agriculture : "Les prochaines générations veulent gagner leur vie", dit la cofondatrice d'Hectar

"La vraie question, c'est la digitalisation de la société et l'explosion des trafics. Mais je ne pense pas qu'il faut pour autant arrêter ce phénomène : on voit bien que beaucoup de ces usages sont intéressants pour la transition écologique. Par exemple, une ville qui équipe tous ses bâtiments publics de capteurs pour mieux contrôler sa consommation, c'est évidemment positif pour l’environnement", poursuit M. Richard. 

Le PDG a tenu à souligner des données scientifiques "incontestables" : "plus de 28.000 études ont démontré que la 5G ne représentait aucun risque d'exposition aux ondes électromagnétique et je suis certain que la prochaine étude attendue au printemps arrivera aux mêmes conclusions". 

Orange a par ailleurs décidé de ne pas développer la 5G dans les villes où les maires refusent cette technologie. "Il ne m’appartient pas de dire s'il faut des référendums d’initiative locale : je peux comprendre la nécessité du débat, mais dans cette société, tout est devenu un objet de défiance", déplore-t-il. 

Objectif zéro carbone d'ici 2040

Le PDG du géant français de la téléphonie mobile a confirmé que l'objectif était de limiter l'empreinte carbone, en s’engageant dans "un programme de réduction massive" des émissions "avec l'objectif de zéro carbone en 2040, 10 ans avant l’échéance des accords de Paris". Ce projet passe notamment par l'installation d'antennes solaires : 4.000 antennes ont été déployées en Afrique et au Moyen-Orient. 

"On a même construit une ferme solaire en Jordanie qui nous permet de nous approvisionner quasiment à 100% en énergies renouvelables", assure Stéphane Richard. Et de renchérir : "Autre illustration : les recyclages des téléphones. On a lancé le programme "re" pour faire sortir les 100 millions de téléphones qui dorment dans les tiroirs des Français afin d'activer leur recyclage ou les reconditionner".

Par ailleurs, des gestes au quotidien permettent de réduire la pollution numérique. Ainsi, il est recommandé de "passer systématiquement sur le wifi" quand il est disponible, plutôt que de se connecter sur un réseau mobile. Éteindre son téléphone plus régulièrement, ou avant d’aller se coucher favorise aussi l'économie d’énergie. "Un mail avec une pièce jointe d'1 Mo représente la consommation énergétique d’une ampoule pendant une heure" rappelle-t-il. 

Enfin, l'ancienne ministre de l’Écologie, Brune Poirson, avait demandé à Orange d'afficher sur les produits ou les factures l'impact sur le réchauffement climatique, une mesure que l'opérateur mobile entend mener à terme. "On a en effet un programme qui vise à faire en sorte que chaque utilisateur ait une idée de l'empreinte carbone", a assuré Stéphane Richard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Technologie La 5G
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants