1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le Maire, Pompili, De Rugy ... Greenpeace nomme ses premiers "boulets du climat"
1 min de lecture

Le Maire, Pompili, De Rugy ... Greenpeace nomme ses premiers "boulets du climat"

Des membres du gouvernement et des parlementaires sont nommés pour ce prix peu honorifique, soulignant leur inaction climatique.

Une banderole de Greenpeace déployée lors de la réunion du Giec
Une banderole de Greenpeace déployée lors de la réunion du Giec
Crédit : Jung Yeon-je / AFP
Victor Goury-Laffont & AFP

Ce n'est pas un prix qu'ils espèrent remporter. L'association environnementale Greenpeace a lancé, ce mardi 8 décembre, les "boulets du climat" : une nouvelle récompense pour dénoncer l'inaction climatique de certains dirigeants.

Dix responsables de la majorité, identifiés comme des "spécialistes de la poudre aux yeux", "en décalage avec leur époque", sont à départager, répartis entre différentes catégories comme pour une véritable cérémonie de récompense.

Dans la catégorie "gouvernement", les nommés sont Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports dont est noté le "soutien sans faille au secteur aérien", Barbara Pompili, la "tueuse d'abeille" ministre de la Transition écologique ou encore le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, pour "sa conception de l'impôt qui favorise les riches au détriment de la transition écologique".

Une autre catégorie regroupe les parlementaires, avec parmi les nommés Pascal Canfin, ex-président de WWF devenu eurodéputé LaREM ou encore l'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy. Le lancement du prix marque les cinq ans des accords de Paris. Le vote se fait en ligne, à boulets-du-climat.fr.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/