3 min de lecture Renault

Renault : pourquoi la vitesse des voitures sera bridée à 180km/h

Renault compte limiter la vitesse de ses futurs modèles à 180 km/h, preuve que la voiture n'est plus un produit de plaisir.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Pourquoi Renault décide de brider le moteur de ses voitures Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par William Vuillez

Surprise, vendredi, le nouveau patron de Renault, Luca de Méo a annoncé que les prochaines Renault seront bridées et ne pourront plus dépasser 180 km/h. C'est le signe évident que notre rapport à la voiture a fondamentalement changé. L'idée que le plaisir de conduire et l'excellence automobile passe par la vitesse est sorti du circuit, bloqué au stand. Ça reste courageux de prendre cet engagement et c'est une très bonne chose au regard de l'accidentologie.

Un accident sur trois est dû à une vitesse excessive aujourd'hui, c'est la première cause de mortalité en ville donc il faut regarder le phénomène en face. Volvo en a fait un marqueur fort depuis plus de 10 ans en annonçant comme objectif pour ses voitures, le "zéro accident" et il n'a pas diminué ses ventes depuis qu'il a annoncé ça, au contraire. C'est vrai aussi que  Volvo est traditionnellement une marque de père de famille et pas de fan de vitesse.

La technologie permet de plus en plus de limiter la vitesse des voitures car on se dirige doucement vers des véhicules autonomes. Les futures Renault et Dacia auront des systèmes de limitation automatique qui adaptent tout seul la vitesse en fonction des panneaux. Et, de toute façon, l'Observatoire automobile Cétélem le démontre année après année : les Français aiment encore les voitures mais ils regardent d'abord le prix, la fiabilité et le design avant de regarder les performances.

L'automobile n'est plus un produit de plaisir

Et puis, soyons parfaitement honnête : la montée en puissance des ventes de voitures électriques (le seul segment qui progresse en ce moment) oblige aussi les constructeurs grand public à limiter la puissance de leurs véhicules. La batterie s'use plus vite à grande vitesse. Si vous roulez à plus de 130km/h avec un véhicule électrique, vous déchargez encore plus vite votre batterie. Mais surtout, les constructeurs doivent maintenant réfléchir à la durée de vie de leurs voitures "zéro émission". Il y a le marché du neuf, mais il y a aussi désormais le marché de l'occasion. L'âge de la batterie va aussi impacter l'autonomie du véhicule. 

À lire aussi
auto
Automobile : les voitures sans permis deviennent de plus en plus populaires

Donc aller moins vite, c'est préserver la longévité de votre auto et assurer un marché de la deuxième main qui reste encore une grande inconnue pour les constructeurs. C'est donc la fin de la grosse voiture au moteur ronflant. Ça n'est pas forcément grave pour le coup car tout le monde n'a pas les talents de Fangio. On voit bien que les grandes marques comme Porsche ou Jaguar se mettent à l'électrique. Les fleurons des "SuperCar", les voitures de sport comme Lamborghini ou Maserati appartiennent maintenant à des groupes grand public qui basculent sur l'électrique : Volkswagen ou Stellantis.

Mais, c'est surtout notre rapport à la voiture qui a changé. Ce n'est plus un marqueur social comme avant. On voit bien que la part de Location Longue Durée continue à progresser, ça représente 27% des immatriculations de véhicules neufs et ça va encore monter cette année. Cela prouve qu'on ne cherche plus à être propriétaire de sa voiture.  L'automobile n'est plus un produit de plaisir, ça sert à aller d'un point A à un point B. Les constructeurs vendent désormais des "solutions de mobilité" comme ils disent. C'est une utilité comme l'électricité ou le téléphone portable.

Le plus : Arnaud Lagardère s'apprête à lâcher la Commandite

C'est un statut qui remonte à l'époque de son père, Jean-Luc, quand celui-ci avait dû se protéger après la faillite de "la 5" en 1992. La commandite empêche de limoger Arnaud Lagardère même s'il est actionnaire minoritaire. Ce statut pourrait être abandonné par l'héritier du groupe en échange d'un titre de PDG et d'une augmentation de ses actions.

Hommage à Alber Elbaz

Ce n'est pas une note mais un hommage, ce matin, à un géant de la mode : Alber Elbaz. Il est décédé à l'âge de 59 ans des suites de la Covid-19. Il avait relancé les petites robes légères de la marque Lanvin portée par Natalie Portman ou Cate Blanchett. La pandémie avait déjà emporté l'année dernière Kenzo et déstabilise le monde de la mode et les fashion weeks depuis un an.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Renault Automobile
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants