1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Renault, Dacia... Pourquoi les constructeurs misent sur la voiture électrique bon marché
3 min de lecture

Renault, Dacia... Pourquoi les constructeurs misent sur la voiture électrique bon marché

Le gouvernement lance un micro-crédit pour permettre aux personnes les plus modestes d'acheter un véhicule électrique.

ZOE, la voiture électrique de Renault
ZOE, la voiture électrique de Renault
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Pourquoi les constructeurs automobiles lancent ils tous des voitures électriques pas chères ?
03:27
Pourquoi les constructeurs automobiles lancent ils tous des voitures électriques pas chères ?
03:27
Martial You

Boom sur la voiture électrique low cost ! Dacia arrive avec sa Spring, Renault annonce qu'il fera les cinq prochains modèles électriques en Espagne pour des questions de coûts et le gouvernement lance un micro-crédit pour permettre aux moins riches d'acheter un véhicule propre. Pourquoi cette course à la voiture électrique bon marché ?
 
D'abord, c'est le seul segment qui fonctionne sur le marché du véhicule neuf depuis un an. Les ventes de voitures électriques ont doublé en un an en Europe quand le marché global se repliait de 25%. Mais il faut surtout que les ménages les moins aisés puissent acheter des véhicules propres car ils ne pourront bientôt plus rentrer dans les villes.
 
La loi contre le dérèglement climatique sera discutée la semaine prochaine, elle prévoit de bannir les véhicules les plus polluants des villes. On appelle ça des "zones à faibles émissions". Et c'est très bien ! Il faut le faire et il faut mettre des objectifs chiffrés et des mesures barrières, des mesures gardes-barrières, sinon on ne fera jamais l'effort de verdir le parc automobile.

Je crois à l'écologie punitive pour la voiture

Martial You

Moi, je crois à l'écologie punitive pour la voiture, mais les politiques se rendent compte, en ce moment, qu'on a un sérieux problème de calendrier. Dans la politique anti-pollution des villes, on raisonne souvent du côté des municipalités en voulant réduire les émissions de CO2 sur son territoire... façon nuage de Tchernobyl. On ne regarde que chez soi. Paris contre la banlieue pour faire simple.

Et on oublie, ce qui est paradoxal que les voitures, c'est un flux, on ne pense pas aux voitures qui viennent dans la ville et qui y circulent. Et là, quand on regarde le calendrier : à partir de 2025, les grandes agglomérations vont devenir des zones à faible émission... Ce sera très certainement voté à partir de la semaine prochaine dans le cadre de la loi contre le dérèglement climatique. Problème : on aura alors 28% des voitures qui circulent aujourd'hui qui ne pourront plus entrer dans nos grandes villes.
 
Les voitures qui rouleront en 2025/2030 sont les mêmes que celles qui roulent aujourd'hui. Il y a une très grande inertie du parc automobile. L'âge moyen du parc français est de 10 ans et demi et il vieillit un peu plus tous les ans. Les français ont acheté 780.000 voitures neuves l'an dernier... et 5 millions et demi de voitures d'occasion.

Ceux qui achètent des voitures neuves et propres sont les ménages aisés

Martial You

Aujourd'hui, ceux qui achètent des voitures neuves et propres sont les ménages aisés. Ils sont aussi plus âgés : 55 ans en moyenne pour l'achat de sa première voiture neuve. Les plus modestes, eux (dès 19 ans après le permis) achètent des voitures d'occasion. Mais surtout, plus le budget est bas et plus l'achat se porte exclusivement vers l'occasion avec des véhicules qui ont entre 10 et 15 ans... autrement dit des voitures qui ont été achetées ces dernières années, qui seront encore dans le garage de ces familles qui viennent tous les jours travailler dans les grandes villes et qui ne rentreront plus dans 10 ans.

À lire aussi

Le gouvernement encourage donc ces familles avec un micro-crédit, les plus modestes à acheter une voiture récente moins polluante avec un coup de pouce de 5.000 euros. Il faut ce soutien bien sûr. Le gouvernement espère soutenir l'achat de 30.000 voitures avec cette aide. On verra car le microcrédit s'adresse aux clients dont les banques ne veulent pas et propose des prêts avec des taux d'intérêts plus élevés que le marché. C'est le côté un peu révoltant de la chose, l'argent est plus cher pour les plus pauvres. Mais surtout, je ne sais pas si leur priorité sera d'acheter un véhicule propre.

Mais ça veut surtout dire, et ça c'est essentiel, que le gouvernement est obligé de continuer à soutenir massivement l'achat de véhicules propres. S'il réduit les aides : il poussera les français les plus modestes vers l'achat de voitures d'occasion âgées et la fluidité économique des grandes villes qui vivent grâce aux habitants des villes environnantes sera ralentie.

En bref : le Canal de Suez bloqué

En bref, dans l'actualité économique de ces dernières heures, le Canal de Suez bloqué. Cela ne va pas arranger l'embolie du marché des semi-conducteurs. Un porte-conteneurs taïwanais de 400 mètres de long a bloqué le trafic. Le Canal de Suez, c'est vraiment l'autoroute du fret maritime puisque 10% des bateaux passent par là. L'an dernier, près de 20.000 navires l'ont emprunté pour apporter les marchandises en Europe.

La note : 20/20 au livret A

Cela devient une habitude mais on a encore atteint un record d'argent déposé sur les livrets A en février : 2,9 milliards de dépôts en un mois. C'est vraiment de l'épargne de précaution et une réponse à la peur de la crise puisqu'il faut remonter à février 2009, donc la précédente crise pour retrouver de tels niveaux.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/