1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Prix des carburants : pourquoi le gazole est-il désormais plus cher que l'essence ?
2 min de lecture

Prix des carburants : pourquoi le gazole est-il désormais plus cher que l'essence ?

Longtemps choisi pour être vendu moins cher que le SP95, le gazole se rapproche inexorablement de la barre symbolique des deux euros. RTL.fr vous explique les raisons de cette situation.

Une station essence à Nîmes (illustration).
Une station essence à Nîmes (illustration).
Crédit : FRANCK LODI/SIPA
micro generique
Benoît Leroy

La situation est presque inédite. Le 4 mars dernier, le litre de gazole était vendu en moyenne à 1,8831 euro. Dans le même temps, le SP95 était affiché à 1,8713 €/l, selon les données publiées par le ministère de la Transition écologique. 

Depuis le début de l'année 2022, semaine après semaine, les prix des carburants battent de nouveaux records historiques. Et ce, alors que la guerre en Ukraine et les tensions géopolitiques mondiales sont exacerbées. Résultat, en une semaine, le diesel a pris 14,2 centimes par litre et le sans-plomb 95, lui, 7.2 centimes.

Première raison de ce changement de classement, le mode de fabrication du gazole. En effet, dans un baril de pétrole (de 159 litres environ), il est possible d'obtenir 74 litres d'essence. Pour la même quantité de matières premières, après raffinage, il n'est possible d'obtenir que 35 litres de gazole. Ainsi, proportionnellement, il faut davantage de pétrole pour produire la même quantité de carburants. 

Or, depuis plusieurs mois, le prix du baril de brent - unité de référence en Europe - ne cesse de progresser. Par exemple, ce jeudi 10 mars à 16h, il était affiché approximativement à 116 dollars. Le 3 janvier dernier, il était à 75,97 dollars. Ainsi, produire des carburants coûte plus cher et la différence est encore plus notable pour les consommateurs de gazole.

L'euro de plus en plus faible face à la monnaie américaine

À écouter aussi

Pour ne rien arranger, la France importait un quart de son gazole depuis la Russie en 2020, selon l'Union française des industries pétrolières (UFIP). Or, les traders deviennent de plus en plus frileux pour acheter des produits russes, par peur de sanctions économiques. En revanche, les raffineries françaises produisent plutôt de l'essence sans-plomb, toujours selon l'UFIP.

Enfin, dernière raison qui explique cette situation rarissime : le poids de l'euro face au dollar. Suite à l'explosion de la guerre en Ukraine, les marchés font moins confiance à la monnaie unique. En cause, la dépendance du continent aux matières premières exportées par Moscou. Le 9 mars 2022, l'euro s'échangeait à 1,107 dollars. En janvier, un euro valait 1,15. Logiquement, l'achat du pétrole qui se fait en dollars coûte désormais plus cher aux pays européens.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/