1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Panneaux solaires, pompe à chaleur : son investissement se révèle catastrophique
2 min de lecture

Panneaux solaires, pompe à chaleur : son investissement se révèle catastrophique

Barbara s’est endettée sur 14 ans pour financer un projet censé lui faire réaliser un juteux investissement sur le futur. Mais elle a de quoi déchanter aujourd’hui et appelle Julien Courbet pour tenter de sortir de ce cauchemar.

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Panneaux solaires, pompe à chaleur : son investissement se révèle catastrophique
01:23:39
Julien Courbet

En avril 2019, Barbara s'engage auprès d’une société spécialisée dans les énergies nouvelles pour l’installation de panneaux photovoltaïques, d’une pompe à chaleur et d’un ballon thermodynamique. A ce moment-là, elle est convaincue de réaliser un juteux investissement pour le futur de ses factures d'électricité et de chauffage. 

Sauf que, pour financer ce projet facturé 28.891 euros, elle se rend compte après coup avoir pris un crédit sur 14 ans à hauteur de 46.976 euros. La pilule est d’autant plus difficile à avaler que rien ne fonctionne comme elle l'a imaginé. Deux des six panneaux photovoltaïques sont hors service, la climatisation reste désespérément en panne et, aux premiers frimas de l’automne, elle découvre ne pas avoir de chauffage ! 

À cause de cette installation, elle ne peut même plus allumer son poêle à bois sans risquer d’enfumer la maison. Désabusée, elle écrit à plusieurs reprises à l’entreprise d’énergie. Seulement, personne ne lui répond. Aujourd’hui, alors qu'elle s'est endettée sur 14 ans, elle se retrouve à se chauffer avec ce poêle dangereux et entre le crédit et les factures d’électricité, elle paie plus cher qu’avant : 346 euros par mois au lieu de 110 euros.

Objectif de Julien Courbet et son équipe : que l’entreprise d’énergie vienne faire fonctionner son installation dans les règles de l’art. A défaut, qu’elle lui permette de casser le contrat et le crédit et qu’elle lui rembourse les sommes déjà investies. 

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/