1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Logement, énergie, santé... : 5 conseils pour réduire vos dépenses contraintes
4 min de lecture

Logement, énergie, santé... : 5 conseils pour réduire vos dépenses contraintes

ÉCLAIRAGE - Selon "l'indice national des dépenses contraintes" qui vient d'être lancé, les ménages français paient en moyenne 1.061 euros par mois pour des charges incompressibles.

De l'argent (illustration)
De l'argent (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Paul Turban

Elles sont en moyenne 11. Chaque mois, par courrier ou par mail, elles se rappellent à nous, quand elles ne vont pas tout simplement se servir directement sur nos comptes bancaires. Ce sont les dépenses contraintes. Logement, transport, santé, télécommunication... En moyenne, elles coûtent 1.051 euros à chaque ménage français chaque mois, selon "l'indice national des dépenses contraintes" que vient de lancer LesFurets en partenariat avec CSA Research, et révélé par Le Parisien

Selon cette étude, le logement est le principal poste de dépense, avec 635 euros en moyenne : cela comprend le loyer ou crédit, mais aussi l'assurance, l'énergie, etc. Viennent ensuite le transport (223 euros), la santé (107 euros), les télécommunications (90 euros) et les services financiers (78 euros). 

Cette moyenne cache de grandes disparités, en fonction de l'âge, du lieu de résidence, du niveau de vie, etc. Pour toutes ces dépenses, il existe quelques moyens de réduire vos factures. 

1. Utiliser des comparateurs

Si cette étude a été publiée à l'initiative du site LesFurets.com, ce n'est pas un hasard. Le meilleur moyen de réduire ses dépenses contraintes est de faire jouer la concurrence en comparant les différentes offres. 

Il existe des comparateurs pour les assurances et mutuelles de tout type, les contrats d'énergie, les crédits, les frais bancaires, les offres TV, téléphone, Internet, les rachats de crédits... N'hésitez pas à comparer les résultats des comparateurs entre eux

À lire aussi

Hormis le comparateur déjà cité, on peut mentionner LeLynx.fr, les comparateurs de l'UFC-Que Choisir... Il existe même des comparateurs gouvernementaux pour les offres d'électricité et de gaz ou les tarifs bancaires

2. Ne pas hésiter à changer

Souvent, changer d'assureur, de banquier ou de fournisseur d'énergie peut paraître compliqué. Toutefois, plusieurs lois ont permis ces dernières années de faciliter de tels transferts

Depuis 2015 par exemple, la "loi Hamon" permet de changer d'assurance auto quand vous le souhaitez après un an chez votre assureur. "Le service d'aide à la mobilité bancaire" imposé par le législateur oblige les banques à effectuer "gratuitement toutes les démarches à votre place", rappelle service-public.fr. De même, pour l'énergie, "changer de fournisseur est gratuit", rappelle le site officiel energie-info.fr.

Dans tous les cas, si vous décidez de changer de contrats, vous pouvez solliciter l'aide de l'entreprise vers laquelle vous vous tournez. En général, les entreprises sont toujours ouvertes pour aider de nouveaux clients à les rejoindre.

3. Se méfier de la simplicité et des promos

On est tenté de souscrire des contrats gaz-électricité ou encore des contrats box - TV - téléphone mobile, le tout avec une seule facture et un seul fournisseur. Toutefois, cette simplicité peut avoir un coût. 

Selon l'UFC-Que Choisir, les offres de gaz et électricité tout en un "ne sont pas les plus compétitives. En l’état actuel du marché, Que Choisir les déconseille." À l'inverse, pour les assurances, de nombreuses entreprises proposent des tarifs dégressifs lorsque vous multipliez les contrats... À vous de faire le calcul. 

Gare aussi aux offres trop alléchantes, qui promettent un premier mois avec un tarif très alléchant mais qui vous oblige à vous engager pour 11 autres mois à un tarif beaucoup plus élevé ou alors aux promesses de réductions sur des services qui vous sont en fait inutiles. 

4. Traquer les petites options coûteuses

Ce sont les petites lignes dans les contrats qui donnent de petites lignes sur vos factures... Et parfois quelques euros par mois qui deviennent des dizaines d'euros lorsqu'on multiplie les contrats et qu'elles reviennent tous les mois : attention aux "options" que vous avez pu souscrire sans le voir, elles peuvent être très coûteuses. 

Option "internationale" sur votre mobile alors que vous ne voyagez pas, option "TV" sur votre box alors que vous n'avez pas de téléviseur, option "vol de papiers" sur un contrat d'assurance redondante avec l'assurance comprise dans votre contrat de carte bancaire... Là aussi, il faut s'armer de patience et prendre le temps, une fois de temps en temps, de bien lire vos factures.  

Dans le même ordre d'idée, il existe aujourd'hui pour de nombreux services avec une version normale et une version totalement en ligne. Pour ne prendre qu'un exemple, un fournisseur d'énergie propose une "offre Classique" où le gaz et l'électricité sont vendus avec une réduction garantie de 5 % sur le tarif réglementé, et une "offre Online" où cette réduction est de 10 %. La seule différence ? Un conseiller joignable au téléphone pour la première offre, et seulement en ligne pour l'autre. À vous de décider combien vous êtes prêt à donner pour ce service... 

5. Se renseigner sur les aides auxquelles vous êtes éligibles

En fonction de vos revenus, pour votre logement, votre santé, vos frais bancaires..., vous pouvez bénéficier d'aides de l'État ou d'offres préférentielles. Pour tester votre éligibilité à une dizaine d'aides en quelques clics, vous pouvez utiliser le simulateur mis en place par le gouvernement.

De plus, vous pouvez vous renseigner sur les sites Internet de votre région, votre département, votre communauté de communes et votre commune pour connaître les aides locales qui existent pour vous aider. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/