2 min de lecture TVA

Les Républicains proposent à nouveau de réduire la TVA dans la restauration

Le parti Les Républicains a proposé ce mardi 2 juin un plan de relance de l'activité économique, jugée en péril à cause de la pandémie de coronavirus. Parmi leurs propositions, une baisse de la TVA de 10 à 5.5% dans la restauration.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Les Républicains proposent à nouveau de réduire la TVA dans la restauration Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Camille Descroix

Au lendemain de la réouverture des restaurants, Les Républicains (LR) proposent un projet de loi pour faire passer la TVA de 10 à 5,5% dans la restauration. Une initiative déjà proposée mais sans grand succès.

Les deux principaux syndicats du secteur, l'Umih (l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) et le GNI (Groupement National des Indépendants Hôtellerie & Restauration), y vont sur la pointe des pieds pour soutenir ce texte. L’idée date de 2009 et a été enterrée en 2014. Une mesure avec un coût faramineux : 3 milliards en 2010, la première année pleine. Quasiment autant que ce que rapportait l’ISF, soit 4 milliards environ.

À l’époque, la baisse de la TVA devait faire baisser le prix de l’assiette et permettre d’augmenter les salaires. Finalement, l’Institut des politiques publiques avait montré que les prix avaient baissé de moins de 2%, les salaires avaient à peine augmenté mais les restaurateurs avaient gardé plus de la moitié du gain pour eux.

Pourquoi une nouvelle tentative ?

C’est une soupape de sécurité. Si jamais les clients ne viennent pas, ou s'il faut baisser les prix, on peut le faire en jouant sur la TVA sans entamer la marge du patron.

À lire aussi
Un sandwich Subway (illustration). fast food
Irlande : la justice a tranché, le pain Subway n'est pas du pain

Pour bien comprendre le mécanisme : vous prenez un plat du jour à 15 euros. Si la TVA est à 10%, vous payez 16,5 euros TTC. Si la TVA est à 5,5%, vous payez 15,80 euros TTC. Le prix a baissé pour vous mais c’est l’État qui récolte moins d’argent. Le restaurateur, lui, empoche toujours 15 euros. C’est vertueux mais ça n’a pas marché la dernière fois.

Une idée qui a peu de chances d'aboutir ? Non. Après la restauration, ça sera au tour du tourisme, du bâtiment, des petits commerces…etc. La TVA, c’est l’impôt qui rapporte le plus

Les restaurateurs veulent-ils baisser les prix ?

Une telle mesure n’est intéressante que si vous faites des petits prix et de très gros volumes. Par exemple, des nuggets à 2 euros mais vendus par millions. C’est d'ailleurs le syndicat de la restauration rapide qui défend cette idée.

Les restaurateurs vont tourner à 50% de leurs capacité, au mieux, après 3 mois de fermeture. La matière première est plus chère puisqu'ils achètent en moins grande quantité.
La CPME a aussi calculé que le coût des mesures sanitaires (masques, gels) était de 100 euros par mois et par salarié.

Les prix ne peuvent pas entrer dans une spirale de baisse. Finalement, plus que que jamais, le sauveur du restaurateur, c’est nous. Le client est roi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
TVA Restauration Restaurant
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants