3 min de lecture Économie

Le cours de l'or est en forte hausse et c'est mauvais signe

Le prix de l'once du précieux métal jaune a augmenté de 300 euros en un an seulement, atteignant des sommets qu'il n'a plus côtoyé depuis 2013.

micro generique L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Le cours de l'or en forte hausse et c'est mauvais signe Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Maxime Magnier

Le cours de l’Or brille. Il atteint des sommets, plus vus depuis 2013 : plus de 1.600 dollars l’once d’or. Alors comme ça, ça ne va pas vous dire grand-chose, mais pour être un peu concret, j’ai fait les calculs : une once d’or, c’est à peu près le poids de 5 morceaux de sucre. Hé bien, c’est comme si vos 5 morceaux de sucre pouvaient vous rapporter un Smic, 1.500 euros brut. En un an seulement, ce petit bout d’or, l’once, a gagné 300 euros de valeur.

Cela parait être positif, mais en fait, plus l’or vaut cher, plus c’est inquiétant. Quand l’or flambe, c’est que l’économie mondiale menace de se transformer en plomb. Parce que l’or, c’est ce qu’on appelle une valeur refuge. C’est le bout de métal sur lequel les investisseurs se ruent quand ils ont peur de placer leur argent ailleurs. Ça veut dire que les placements plus aléatoires, plus rentables sont risqués.

Les géants américains affichent une santé insolente

L'inquiétude est en partie liée à l'épidémie de Coronavirus. Disons que les taux bas américains, la guerre commerciale livrée depuis des mois entre les États-Unis et la Chine, ou encore le Brexit qui a traîné en longueur, avaient déjà de quoi largement inquiéter les investisseurs. Mais aujourd’hui, c’est la totale, avec le Coronavirus qui paralyse l’économie chinoise, tout autant que le commerce mondial. 

Il n’y a plus un jour sans qu’une entreprise fasse une annonce angoissante. Le géant de la téléphonie Apple, mais aussi Airbus, Safran, Chrystler, jusqu’au coréen Hyundai, qui a interrompu sa production en Chine. C’est quasiment toute l’économie qui tremble, à part les géants du numérique, les plus Américains des Américains - Facebook, Amazon, Netflix -, déjà en partie privés de Chine. Du coup, ceux-ci affichent une santé insolente. À part pour eux, donc, la seule valeur qui ne fait pas peur en tant de grippe, c’est encore et toujours l’or.

La valeur de l'or devrait continuer à grimper

À lire aussi
Agnès Pannier-Runacher, le 20 septembre 2020 industrie
Nationalisation des entreprises : pas "la réponse à tout" dit Agnès Pannier-Runacher

Une fois que l’épidémie de Coronavirus sera endiguée, le cours de l'or ne baissera pas forcément. Avec les prévisions, il faut toujours rester prudent. Il y a 6 mois, le Coronavirus, personne ne savait ce que c’était. Mais le pronostic que font tous les experts, les analystes financiers, c’est que l’or va continuer à grimper, virus ou pas, pour tout un tas de raisons.

Déjà, parce que les taux d’intérêt des emprunts à long terme devraient rester bas, et que la croissance mondiale ne devrait pas repartir. Ensuite, parce que plusieurs banques centrales dans le monde misent sur l’or et en stockent par centaines de tonnes. Ce qui devrait encore faire grimper les cours. Et enfin, et c’est loin d’être négligeable, on découvre peu de nouvelles mines d’or. Les connaisseurs parient donc sur le fait qu’on va extraire moins de métal jaune. Et c’est logique : moins il y en aura, plus l’or sera cher.

Donc, il y a fort à parier que vos lingots d’or cachés, que vos alliances et colliers prennent encore un peu plus de valeur. Certains prévoient déjà un record jamais atteint d’ici quelques mois. L'once d’or serait alors à plus de 1.900 dollars. Pour 31 grammes d’or, donc, c’est l’équivalent de 1.760 euros. 

Le plus : les trottinettes électriques en libre-service quittent Montréal

Chez nos amis québécois, les trottinettes pas chères et facilement accessibles n’auront pas fait long feu. 680 engins ont été déployés en juin dernier, mais tout va être retiré. En cause, les nombreuses infractions provoquées par les trottinettes : infractions au stationnement et à la circulation.

La note : 15/20 pour les audioprothèses de la réforme 100% santé.

Là, je me base sur l’étude du magazine Que Choisir à paraître ce jeudi 20 février. L’UFC-Que Choisir a testé les prothèses auditives dont les prix sont plafonnés. Et le résultat, c’est que toutes les audioprothèses testées sont de bonne qualité. Une nouvelle rassurante, même si le reste à charge pour ces prothèses est encore élevé : il faut compter 750 euros. On attend maintenant la mise en place complète de la réforme, au 1er janvier prochain. Elle permettra d’avoir des audioprothèses 100% remboursées et on attend aussi de vérifier qu’un maximum de personnes pourra bien se voir proposer ces appareils.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Or
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants