1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. INFO RTL - Le patron d’Air France KLM agacé par le courrier du ministre des Transports
2 min de lecture

INFO RTL - Le patron d’Air France KLM agacé par le courrier du ministre des Transports

Info RTL A peine reçu, Benjamin Smith le directeur général d’Air France-KLM, a répondu en personne à Clément Beaune lors d’une réunion au ministère et a défendu la compagnie tricolore écartant tout dysfonctionnement cet été.

Ben Smith, le DG d'Air France-KLM, en février 2020 à Roissy CDG
Ben Smith, le DG d'Air France-KLM, en février 2020 à Roissy CDG
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Arnaud Tousch

La réaction n’aura pas tardé. Après la lettre envoyée par le ministre des transports, Clément Beaune, à la Fédération Nationale de l’Aviation et de ses Métiers (FNAM) et révélée par RTL, Ben Smith, le directeur général d’Air France-KLM a profité d’une réunion ce mardi matin 6 septembre au ministère pour lui répondre en face à face. Le ministre déplorait les multiples problèmes rencontrés par les passagers cet été et en conséquence avait saisi la direction générale de l’aviation civile pour que cela ne se reproduise plus.

Devant une quarantaine d’invités, le patron d’Air France-KLM a clarifié les choses : "Dans les aéroports nous ne sommes pas responsables des files d’attente de la sécurité ni des trieurs bagages", a expliqué Ben Smith selon un participant à la réunion contacté par RTL.

"Nous avons été là cet été et accueilli des milliers de personnes. Nous avions anticipé la reprise et embauché en nombre pour offrir les meilleurs conditions d’accueil à nos clients", a ajouté le directeur selon un autre participant, visiblement agacé par le courrier reçu la veille et rejetant, en creux, la faute notamment sur Aéroport de Paris.

Contacté par RTL, ADP a tenu à préciser sa position vis-à-vis du courrier du ministre. "La lettre est adressée à la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM), dont l’Union des aéroports français est membre. Nous sommes de fait co-destinataires de la lettre du ministre", nous précise le groupe. "Nous nous efforçons d’être toujours solidaires entre acteurs du monde aérien, surtout dans les épreuves, et il ne nous viendrait pas à l’idée de pointer du doigt la responsabilité de tel ou tel sur les difficultés rencontrées cet été", ajoute ADP.

Un été difficile pour beaucoup de voyageurs

Pendant l'été, 35.000 bagages avaient été égarés début juillet à la suite d'une grève du personnel et fin août 800 n'avaient toujours pas pu être identifiés.

Le ministre des Transports souhaite tirer collectivement les enseignements de la saison estivale et préparer les prochains pics saisonniers "en offrant aux voyageurs la qualité de service qu'ils sont en droit d'attendre".

Clément Beaune déplore également que les compagnies rechignent parfois à appliquer la réglementation européenne qui protège les passagers en cas de retard. En effet, les passagers européens peuvent être indemnisés de 250 à 600 Euros pour des retards de vol et certaines compagnies sont accusées de faire trainer les dossiers.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire