1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Impôt sur le revenu : télétravail, primes "Macron"... Les nouveautés de l'année 2022
3 min de lecture

Impôt sur le revenu : télétravail, primes "Macron"... Les nouveautés de l'année 2022

En 2022 encore, la déclaration de vos revenus est en grande partie impactée par la crise sanitaire. Quelques dispositifs fiscaux ont été renouvelés pour faire baisser (un peu) la facture.

Une déclaration d'impôts sur le revenu
Une déclaration d'impôts sur le revenu
Crédit : Fred TANNEAU / AFP
micro generique
Benoît Leroy

Les calculs commencent. Vous avez jusqu'au 8 juin prochain, selon votre département de résidence, pour réaliser votre déclaration de revenus perçus sur l'année 2021. Comme chaque année, nombreux sont ceux à vouloir connaître l'ensemble des dispositifs d'allégements fiscaux. 

Et pour cause, ceux-ci sont extrêmement variés et parfois très précis. RTL, en partenariat avec Le Parisien, vous propose de découvrir les nouvelles mesures mises en place pour cette année. Si aucun changement majeur n'a eu lieu, certains allègements inaugurés en 2021 ont été reconduits, du fait de la crise sanitaire.

De votre emploi aux actions écologiques, le panel de mesures est très large. Dans le même temps, certaines aides gouvernementales octroyées en 2021 n'ont pas besoin d'être déclarées. On fait le point sur les choses à retenir.

Télétravail : il ne faut pas déclarer l'allocation de votre employeur

En 2021 encore, le télétravail a été la règle dans de nombreuses entreprises. Résultat, l'exécutif avait renouvelé la possibilité donnée aux employeurs de verser une allocation forfaitaire pour couvrir (en partie) les frais engendrés par le travail à domicile. L'État considère que vous avez utilisé la totalité de la somme versée, limitée à 580 euros en 2021. Conséquence, vous n'avez pas besoin de la mentionner dans la déclaration que vous êtes en train de remplir.

À écouter aussi

Si jamais votre employeur n'avait rien versé, plusieurs options s'offrent à vous : soit l'abattement "classique" de 10%, soit le calcul de vos frais réels. Dans le second cas, vous pouvez soit déduire 580 euros (maximum) de frais. Par contre, vous pouvez aussi déduire un montant supérieur si cela correspond aux dépenses exactes. Mais attention, si vous choisissez cette dernière option, il faudra être capable de prouver et justifier votre calcul.

Prime de pouvoir d’achat : jusqu'à 1.000 euros exonérés

Autre exonération à signaler, celle de la prime dite "Macron". Versée entre le mois de juin dernier et fin mars 2022, vous n'avez pas à la déclarer dans la limite de 1.000 euros. Un plafond qui passe à 2.000 euros si vous travaillez pour une société de moins de 50 salariés. Même chose si votre employeur a mis en place un accord d'intéressement, mais également si vous faites partie des salariés de la "deuxième ligne". Ceux-ci ont fait l'objet d'un accord de valorisation.

Un crédit d'impôt si vous avez une borne de recharge pour voiture électrique

À la maison, cette fois, quelques aménagements sont encouragés par l'État. C'est le cas de l'installation de bornes de charges pour les véhicules électriques qui vous permet de bénéficier d'un crédit d'impôt. Pour le calcul, c'est assez simple : il correspond à 75% du montant du chantier, dans la limite de 300 euros par système installé.

Pour enlever cette somme de votre reste à payer éventuel, le montant de l'argent dépensé doit être inscrit dans les parties 7ZQ-7ZR (résidence principale) ou 7ZS-7ZT (résidence secondaire).

Les dons aux associations peuvent faire baisser la facture

Ce point-là est bien connu. Donner à des associations reconnues d'utilité publique vous permet de réduire vos impôts. Mais, cette année, l'État vous récompensera davantage si vous avez été (très) généreux.

Ainsi, si vous avez donné à une structure fournissant de la nourriture, des soins médicaux à des personnes dans le besoin, les sommes versées vous permettent de faire une réduction d'impôts pouvant aller jusqu'à 1.000 euros. Dans le détail, le montant de la réduction correspond à 75% du montant total versé. Si vous avez donné davantage, la réduction retombe à 66%.

Mais aussi...

En bref, dans le cas où vous vous êtes abonné à un titre de presse reconnu "d'information politique ou générale", vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt à hauteur de 30% du coût de l'abonnement. Autre point à noter, si vous avez touché une indemnité inflation en 2021, nul besoin de la mentionner, elle était défiscalisée.
Retrouvez l'ensemble des choses à savoir sur l'édition 2022 de la campagne de déclaration des revenus dans le supplément du Parisien, qui sort dans les kiosques ce samedi 14 mai.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/