2 min de lecture Automobile

Fréquence, critères, prix : tout savoir sur le contrôle technique

Chaque année, 20 millions de Français soumettent leur véhicule à un contrôle technique.

Micro générique Switch 245x300 Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Fréquence, critères, prix : tout savoir sur le contrôle technique Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux édité par Gaétan Trillat

Surprise : malgré la crise sanitaire, l’activité n'a pas ralenti concernant les contrôles techniques. Leur nombre a même augmenté de 2 % en 2020. Une petite piqûre de rappel tout de même sur ce fameux contrôle passé chaque année par plus de 20 millions de Français.

Il faut le faire dans deux cas de figure : si vous achetez un véhicule neuf, vous devez effectuer le premier contrôle dans les six mois qui précèdent le 4ème anniversaire de sa première mise en circulation. Ensuite, le contrôle technique de ce véhicule s’effectue tous les deux ans. Si vous vendez ou achetez un véhicule d’occasion et que le véhicule a plus de quatre ans, le CT doit avoir moins de six mois. C’est au vendeur de se charger du contrôle et il doit fournir le procès-verbal à l’acheteur. Sans contrôle technique, impossible d’obtenir une carte grise.

Désormais ce sont 133 points de votre véhicule qui sont passés au crible. Et depuis un an et demi les mesures de contrôle sur la pollution des diesels sont plus sévères. Avec plusieurs catégories : les défaillances mineures regroupent les défauts, sans gravité, ou ne mettant pas en danger l’automobiliste. Ces défaillances n’entraînent pas de contre-visite.

Les défaillances majeures comme l'éclairage et les pneus en mauvais état entraînent une contre-visite obligatoire. Le véhicule peut continuer de rouler mais le propriétaire dispose alors d’un délai de deux mois pour réaliser les réparations. Enfin, les défaillances critiques sont les plus graves, comme des freins hors service ou l’absence de rétroviseurs. Dans ce cas, le véhicule n’a plus le droit de rouler, dès le lendemain du contrôle. La contre-visite doit être réalisée dans les deux mois.

À lire aussi
voiture électrique
Auto : l'Europe, nouveau leader mondial de la vente de voitures électriques

Il faut savoir que les prix sont libres. Cela vous coûte en moyenne 70 euros et 15 euros pour une contre-visite. La nouveauté est que désormais vous pouvez comparer les tarifs d'un centre à l'autre sur internet. Sachez enfin que rouler sans contrôle technique valide expose l'usager à une amende de 135 €.

Retrouvez l’interview de Karine Bonnet, à la tête de Dekra Automobile, qui représente environ un quart des centres en France, dans le replay ci-dessus.

La question Auto-radio turbo :

Votre voiture a t elle fait l'objet d'un rappel récemment en concession ? L'année dernière, il y en a eu 353. Quasiment aucune marque épargnée et au total près de 250 modèles concernés.

La cerise sur le capot

La Corse est toujours en tête du classement des logos régionaux sur les plaques d'immatriculation. Avec un 2A ou un 2B, les automobilistes sont persuadés qu’on ne dégradera pas leur voiture et qu’on ne les embêtera pas sur les routes ! Sur les logos  justement, attention, une récente décision de la Cour de cassation rappelle aux automobilistes qu'il est interdit de modifier ou changer soi-même le logo car c'est l'ensemble de la plaque d'immatriculation qui doit être changée. Sinon, gare au PV de 135 euros...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Automobile Voiture d'occasion Voitures neuves
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants