1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Emploi : "L’État a mis des moyens massifs, globalement ils ont fait le job", dit la CPME
2 min de lecture

Emploi : "L’État a mis des moyens massifs, globalement ils ont fait le job", dit la CPME

INVITÉ RTL - Jean-Eudes Dumesnil, secrétaire général de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) résume les propositions faites au gouvernement pour soutenir les entreprises et maintenir les emplois en France.

Jean-Eudes Dumesnil, secrétaire général de la CPME
Jean-Eudes Dumesnil, secrétaire général de la CPME
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Vincent Parizot - édité par Chloé Richard-Le Bris

Pour Jean-Eudes Dumesnil, secrétaire général de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) : "La situation économique aujourd’hui est extrêmement dangereuse pour les entreprises et donc pour les emplois. Il faut rapidement prendre des mesures pour soutenir les entreprises et pour relancer la création d’emploi, et l’embauche et aussi le maintien de l’emploi."

Pour aider les entreprises en difficulté, il ne faudrait pas raisonner par secteur selon, "mais au cas par cas. Et effectivement, sur le chômage partiel, ce qu’a fait le gouvernement, c’est qu’au début c’était une prise en charge à 100% pour les employeurs et maintenant on va diminuer cette prise en charge."

Mais "ce qui nous gêne, c’est que le gouvernement raisonne par secteur. Prenons le cas de l’hôtellerie-restauration, le cas des cafetiers qui ont été fermés. Le gouvernement dit, pour ces entreprises, il n’y a eu aucun chiffre d’affaires, donc évidemment maintien du chômage partiel à 100%. Mais qu’est-ce qu’on fait pour tous les secteurs connexes ? Je vais vous prendre un exemple très pratique, les gens qui vendent des boissons. Qui sont leurs clients ? D’une part, les cafetiers-restaurateurs et d’autre part le monde sportif. Ces gens-là eux, en théorie, peuvent continuer à travailler, en pratique ils ne peuvent pas. C’est pourquoi la CPME propose de mettre en place "un médiateur de chômage partiel", afin de prendre en compte la "réalité de chaque entreprise."

Jean-Eudes Dumesnil se dit également favorable à un retour de la prime à l'embauche pour aider les 700.000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail à trouver un emploi, “tout faire pour que ce ne soit pas une génération sacrifiée”.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/