1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Automobiles : pourquoi la pandémie a fait flamber les tarifs des locations en 2021
2 min de lecture

Automobiles : pourquoi la pandémie a fait flamber les tarifs des locations en 2021

ÉCLAIRAGE - Dans le détail, la hausse est plus franche dans le sud-est de la France. En cause, une reprise de la vie économique plus rapide que les prévisions des loueurs et un manque de véhicules disponibles.

Les locations de voitures ont néanmoins était plus faible en 2021. (illustration)
Les locations de voitures ont néanmoins était plus faible en 2021. (illustration)
Crédit : Cole Burston / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
micro generique
Benoît Leroy

Une véritable explosion des tarifs. L'été dernier, si vous avez dû aller voir vos proches ou partir en vacances, la location de la voiture a été bien plus chère. Les tarifs ont augmenté de 49% en un an, selon une étude menée par Carigami, comparateur en ligne. En moyenne, les Français ont dépensé 48 euros (par jour) pour se procurer temporairement un véhicule.

Dans le détail, c'est en Corse que l'explosion est la plus forte : +101% en un an. Louer une voiture à Ajaccio a couté 52€, en moyenne, par jour en 2021. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur a été la plus touchée par ces hausses : +84% à Nice, +47% à Marseille ou encore +12% en Avignon.

Si la demande n'a pas été exceptionnelle en 2021, en volume, cette explosion des tarifs trouve son explication dans un contexte bien plus global. "Les grandes enseignes changent leurs flottes, deux fois par an en temps normal", précise à RTL.fr Pierre Feisthauer, chargé de développement à Carigami. 

Problème, dans le cadre de la pénurie des semi-conducteurs, le nombre de voitures produites a considérablement chuté. "Le secteur de la location de voiture est loin d'être prioritaire sur les livraisons", explique-t-il. En effet, ce dernier achète souvent de grandes quantités de véhicules, à des tarifs plus bas. Résultat, moins de voitures étaient disponibles à la location, entraînant ainsi une augmentation des tarifs affichés.

À lire aussi

De la même manière, en avril dernier, Emmanuel Macron annonçait la levée des restrictions de déplacements à la suite d'un troisième confinement du pays. "Il y a une très forte demande de la part des clients dans la foulée", note le spécialiste. "Toutes les réservations estivales ont été faites entre mai et juin", complète Pierre Feisthauer.

Pour l'heure, les tarifs ne devraient pas augmenter de nouveau. Pour autant, "il ne faut pas s'attendre à des baisses avant fin 2022", prévient-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/