1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Trafic routier : la crise sanitaire a-t-elle entraîné une baisse des bouchons en France ?
2 min de lecture

Trafic routier : la crise sanitaire a-t-elle entraîné une baisse des bouchons en France ?

Y a-t-il moins de circulation en France ? D'après une étude, le télétravail a fait chuter le trafic. Les temps de parcours se sont améliorés et les bouchons ont été divisés par deux dans certaines villes.

Des automobilistes pris dans les bouchons (Illustration)
Des automobilistes pris dans les bouchons (Illustration)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Christophe Bourroux - édité par Florise Vaubien

Est-ce que la pandémie nous a réellement fait changer nos habitudes de conduite ? À première vue oui, puisque grâce au télétravail, on roule mieux. Un constat révélé vendredi par une enquête. D'après elle, les temps de parcours se sont améliorés et les bouchons ont été divisés par deux dans les grandes agglomérations.

À noter qu'on parle d'une situation compliquée dans plusieurs villes de France où les bouchons sont légions. Paris, bien sûr, mais d'autres villes sont elles aussi bien congestionnées comme Marseille ou encore Rennes

Mais globalement, l'état du trafic a-t-il changé depuis le 1er confinement ? Voici les éléments de réponse de Tom-Tom, qui chaque jour compile les données de millions d'usagers. 

Hier, cette entreprise vendait des boîtiers GPS, aujourd'hui elle analyse vos déplacements en voiture. Vincent Martiniez, directeur de la communication de la société et à l'origine de cette étude, rappelle d'abord que le télétravail, plus conséquent depuis début janvier, a divisé par deux les bouchons dans la plupart des grandes agglomérations

Deux fois moins de temps de parcours

Une chute du trafic observée notamment dans cinq grandes agglomérations - Paris, Lyon, Marseille, Lille et Rennes. Par exemple, sur le périphérique de la capitale, on circule désormais aux heures de pointe à 45km/h. Soit, deux fois plus vite qu'en décembre dernier. Et pour faire un Aix-en-Provence - Marseille, vous mettez deux fois moins de temps.

À lire aussi

Mais si la circulation est moins dense, elle est toujours là. La France est au 3e rang européen de la congestion routière ! Un Francilien perd ainsi 6 jours de vie dans les embouteillages par an. Un phénomène au coût économique et humain estimé à 7 milliards d'euros. Avec la crainte que le retour à la normale produise encore plus de trafic.

C'est d'ailleurs ce qu'a démontré Tom-Tom en septembre dernier. La fin progressive du télétravail et une peur d'être contaminé dans les transports en commun, sans compter les nombreux chantiers, avaient fait bondir les embouteillages. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/