2 min de lecture Coronavirus France

Couvre-feu à 18h : Yohann Petiot réclame "des mesures de soutien" pour les commerçants

INVITÉ RTL - Un couvre-feu avancé à 18 heures impacterait fortement les commerces en France. Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du commerce, demande un soutien pour les commerçants.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Couvre-feu à 18h : Yohann Petiot réclame "des mesures de soutien" pour les commerçants Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier et Camille Guesdon

Ce jeudi 14 janvier, le gouvernement va annoncer de nouvelles restrictions face à un rebond de l'épidémie et à la diffusion du variant britannique et sud-africain. Deux scénarios, qui impacteraient fortement les commerces, sont sur la table : un couvre-feu à 18 heures sur l'ensemble du territoire ou un couvre-feu à 18 heures avec un confinement le week-end. 

Selon Yohann Petiot, directeur général de la fédération des enseignes de l’habillement, le couvre-feu à 18 heures a un fort impact sur l'économie des commerces. "Il faut savoir que l'activité réalisée au-delà de 18 heures peut représenter jusqu'à 20% de l'activité quotidienne pour un commerce." La crainte d'un couvre-feu anticipé à 18 heures sur l'ensemble du territoire est forte chez les commerçants. 

La deuxième option du gouvernement, encore plus stricte, serait un couvre-feu avec confinement le week-end. Yohann Petiot explique que "cette solution-là, on ne l'imagine même pas parce qu'elle serait encore plus dramatique pour l'activité", avant d'ajouter que cette mesure "serait aussi incohérente sur le plan sanitaire, parce qu'elle reviendrait à obliger de concentrer les flux sur les heures de journée en semaine."

Selon Yohann Petiot, il n'y pas vraiment eu de consultation avec le gouvernement avant le Conseil de défense du mercredi 13 janvier. Si des mesures drastiques sont prises "il faudrait que des mesures de soutien puissent accompagner tous les commerçants qui seraient impactés".

"Un couvre-feu à 18 heures c'est une fermeture anticipée, au mieux, à 17h30"

À lire aussi
Cette photo prise le 15 janvier 2021 montre des ampoules du vaccin Pfizer-BioNTech non diluées pour Covid-19, conservées à -70 ° dans un super congélateur de l'hôpital du Mans. coronavirus
Vaccin anti-Covid : la France revoit la cadence à cause des retards de Pfizer

En cas de couvre-feu avancé, comment les patrons vont-ils s'organiser ? Yohann Petiot a la certitude que des salariés vont se retrouver à nouveau au chômage partiel "pour les heures qui ne pourront pas être effectuées du fait de la fermeture anticipée" avant d'ajouter "qu'un couvre-feu à 18 heures c'est une fermeture anticipée, au mieux, à 17h30".

Les annonces du gouvernement interviennent "dans un moment d'autant plus critique pour nous." La période des soldes doit débuter la semaine prochaine. "Cette période-là est essentielle pour nous, car elle permet d'écouler les stocks de la saison hiver (...) il faut impérativement qu'on puisse réussir cette période des soldes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Activité économique Crise économique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants