1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : pour Lagarde, l'annulation de la dette est "inenvisageable"
1 min de lecture

Coronavirus : pour Lagarde, l'annulation de la dette est "inenvisageable"

La présidente française de la Banque Centrale Européenne (BCE), Christine Lagarde, rappelle que le traité européen "interdit strictement le financement monétaire des États".

Christine Lagarde, le 11 avril 2019
Christine Lagarde, le 11 avril 2019
Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Gaétan Trillat & AFP

Alors que plus de 100 économistes ont lancé vendredi 5 février un appel à annuler les dettes publiques détenues par la Banque centrale européenne (BCE) pour faciliter la reconstruction post-pandémie, la présidente de l'institution financière, Christine Lagarde, a opposé une fin de non-recevoir.

L'annulation de la dette Covid-19 est "inenvisageable" et serait "une violation du traité européen qui interdit strictement le financement monétaire des États", a souligné dans le Journal du Dimanche l'ancienne ministre française de l'Économie et ex-directrice du FMI. "Cette règle constitue l'un des piliers fondamentaux de l'euro.".

"Tous les pays de la zone euro émergeront de cette crise avec des niveaux de dette élevés", a déclaré Christine Lagarde. Mais "il ne fait aucun doute qu'ils parviendront à la rembourser. Les dettes se gèrent dans le temps long. Les investissements réalisés dans des secteurs déterminants pour l'avenir engendreront une croissance plus forte". "La reprise sera créatrice d'emplois, et donc fédératrice. Nous allons vers une autre économie, plus numérique, plus verte, plus engagée face au changement climatique et pour le maintien de la biodiversité", pronostique-t-elle.

Dans l'immédiat, elle estime que "2021 sera une année de reprise. La reprise économique a été retardée, mais non battue en brèche. Elle est évidemment attendue avec impatience". Toutefois, "nous ne sommes pas à l'abri de risques encore inconnus", et "nous ne retrouverons pas les niveaux d'activité économique d'avant la pandémie avant mi-2022", a-t-elle prévenu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/