1 min de lecture Économie

Coronavirus : "Il faudrait étaler les dettes des entreprises sur 10 ans", demande Asselin

INVITÉ RTL - Le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) assure que le gouvernement a les moyens financiers d'élargir son dispositif d'aides aux entreprises en difficulté.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : "Il faudrait étaler les dettes des entreprises sur 10 ans", demande Asselin Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Gaétan Trillat

Alors que le gouvernement vient d'annoncer, ce jeudi 14 janvier, un couvre-feu dès 18h sur l'ensemble du territoire qui risque d'affecter encore un peu plus la situation des commerces, le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), François Asselin, demande aux pouvoirs publics d'"élargir la caisse à outils des mesures de sortie de crise". Selon lui, la mesure la plus pertinente serait "un prêt de consolidation qui permettrait d'étaler l'ensemble des dettes des entreprises sur dix ans s'il le faut".
"Les entreprises sont en danger de mort, même si elles sont soutenues, c'est pour l'essentiel de la dette", a déclaré François Asselin, invité de RTL Soir ce jeudi. "Certes, les prêts garantis par l'État ont été allongés d'un an par le gouvernement, "une mesure de bon sens", dit-il. "Mais les entreprises ont aussi des loyers impayés, des remboursements d'emprunts privés... Il faudrait pouvoir regrouper ces dettes et les étaler jusqu'à dix ans".

Pour François Asselin, l'État a les moyens de mettre en place de tels outils : "300 milliards ont été votés par le Parlement pour le prêt garanti par l'État, la moitié va être consommée sur cette enveloppe. Il reste 150 milliards d'euros pour élargir ce dispositif."

"En temps normal, il y a environ 54.000 entreprises qui font faillite par an. En 2020, il y en a eu 30.000, preuve que les aides ont fonctionné, mais si on débranche tout, on estime entre 70.000 et 100.000 le nombre d'entreprises potentiellement défaillantes", a-t-il rappelé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Crise économique PME
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants