2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "L’Europe est à la traîne" pour sortir de la crise, juge Lenglet

ÉDITO - Par rapport aux États-Unis ou à la Chine, l'économie des pays européens a du mal à se remettre de la crise du coronavirus. Pourquoi ?

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
L'atlas de la reprise économique sur les 3 continents Crédit Image : OLIVIER MORIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Marie Zafimehy

Lors du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro dimanche 4 avril, Bruno le Maire a revu à la baisse sa prévision de croissance pour la France. Le ministre de l’Économie anticipait +6% en 2021, il table désormais sur +5 seulement. Ce sont donc quelque 25 milliards d’euros de croissance en moins sur l’année, qui s’expliquent par la fermeture des commerces essentiels dans toute la métropole française au mois d’avril, ainsi que par les mesures de restrictions de la circulation pour freiner l’épidémie. 

Après un -8 en 2020, ce +5 en 2021 nous situerait, à la fin de l’année, toujours en dessous du niveau atteint deux années auparavant, fin 2019. Nous ne rattraperons ce niveau au mieux qu’à la mi-2022. Et pour les autres pays de la zone euro, ce n'est pas brillant non plus, parce que le virus galope. En France, les contaminations ont fait + 55% sur les deux dernières semaines. Aux Pays-Bas, c’est +48% sur la même période. En Allemagne, + 75%. En Belgique, +98%. 

Autant dire que l’activité chez nos voisins va être aussi sérieusement freinée, et que cela remet en cause la prévision de croissance pour la zone euro, qui était à 4,1% selon la BCE. Jens Weidman, le patron de la banque fédérale allemande, l’a dit d’ailleurs sans détours la semaine dernière.

Et pendant ce temps-là, l’Amérique caracole

François Lenglet
Partager la citation

Et pendant ce temps-là, l’Amérique caracole… Incroyable chiffre publié vendredi dernier, sur le seul mois de mars, l’économie des États-Unis a créé 916 000 emplois, c’est considérable, et cela témoigne bien de la vigueur retrouvée de la fameuse job machine. En mars, c’était donc deux fois plus d’emplois qu’en février, où le chiffre était déjà deux fois supérieur à celui de janvier… 

À lire aussi
vidéo
Coronavirus : Jordan Bardella est "irresponsable", estime Clément Beaune

Au total, l’Amérique a déjà rattrapé les deux tiers des destructions d’emplois effectuées au pire de la crise Covid, ce qui permet au taux de chômage de redescendre à 6%. Rappelons que nous sommes autour de 10. Ce qui est tout aussi spectaculaire, c’est que les États-Unis retrouveront leur niveau de 2019 un an avant nous.

L'Europe est à la traîne

François Lenglet
Partager la citation

L’Europe est à la traîne, non seulement par rapport aux États-Unis, mais aussi à l’Asie... C’est encore plus net. Pour reprendre le même critère, la Chine a retrouvé son niveau de 2019 dès 2020. L’Amérique l’obtiendra à la mi-2021. Alors que l’Europe devra patienter jusqu’à la mi 2022… 

C’est logique. L’Amérique a lutté contre l’épidémie avec le vaccin, plusieurs millions de personnes sont désormais vaccinées chaque jour. Alors que la Chine et l’Asie ont misé sur des confinements très stricts et le contrôle des frontières, également draconiens, avec un système de quarantaine. 

L’Europe n’est encore parvenue à mettre en place aucune de ces deux stratégies : ni à vacciner massivement, ni à contrôler le virus. Elle va donc payer la note beaucoup plus cher que les deux autres, au plan économique, et même peut-être au plan sanitaire, avec des hôpitaux débordés et un nombre de morts qui sera, dans certaines régions, plus élevé qu’aux États-Unis, et bien évidemment qu’en Chine, à Taiwan ou en Corée du Sud.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Économie Union européenne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants