1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : quels sont les secteurs les plus touchés par la crise économique ?
2 min de lecture

Coronavirus : quels sont les secteurs les plus touchés par la crise économique ?

ÉDITO - En raison de la crise sanitaire qui perdure, les secteurs du loisir et de l'événementiel vivent une grave crise économique.

Coronavirus : les secteurs les plus touchés par la crises économique
Coronavirus : les secteurs les plus touchés par la crises économique
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Coronavirus : quels sont les secteurs les plus touchés par la crise économique ?
03:13
Coronavirus : quels sont les secteurs les plus touchés par la crise économique ?
03:13
François Lenglet - édité par Camille Guesdon

Jean Castex a annoncé jeudi 7 janvier la prolongation des mesures de restrictions liées à l'épidémie. C'est toute la France des loisirs qui attendait leur réouverture : les théâtres, les cinémas, les salles de sport, les stations de ski et bien sûr les restaurants et cafés. Avec, en outre, les commerces des départements de l'Est de la France, sous couvre-feu à 18 heures, qui voient leurs ventes mécaniquement réduites par la limitation des horaires d'ouverture. 

Les secteurs de l'événementiel, qui organise salons et conférence, les boites de nuit, les mariages et le tourisme sont dévastés. Sans même considérer la difficulté à voyager. C'est toute cette France-là qui va être arrêtée encore au moins tout le mois de janvier. Voire jusqu'à la mi-février.
 
La France des loisirs pèse 10% du PIB, c'est-à-dire de l'activité économique. "Pour mémoire, le PIB habituel de la France, avant l'épidémie, était de 200 milliards d'euros par mois", indique François Lenglet.

Le déficit se creuse

Un manque de 20 milliards de croissance chaque mois en France. C'est l'ordre de grandeur de ce que coûte l'épidémie en ce moment. Avec une conséquence directe, le creusement du déficit, parce que cette France arrêtée ne paye évidemment plus ses impôts et ses charges. De surcroit il faut l'aider, avec le chômage partiel qui se substitue aux employeurs et le fonds de solidarité pour indemniser les entrepreneurs et les indépendants. 

Pour 20 milliards de croissance en moins chaque mois, il y a dix milliards de déficit budgétaire en plus, donc chaque mois aussi. Jusqu'ici, il y a grâce à cela moins de faillite, et beaucoup moins de chômage qu'il ne pourrait y avoir.

Ces secteurs qui s'en sortent mieux

À lire aussi

Il y a des secteurs qui s'en sortent bien car l'épidémie et le confinement redistribuent la croissance d'un secteur à l'autre, même si le solde global est négatif. Les gagnants, c'est tout ce qui se consomme à la maison. La consommation s'est recentrée sur le foyer, au détriment de l'extérieur, restaurants et cinémas par exemple. Le bricolage fait un carton, le livre résiste extrêmement bien, comme en témoignent les ventes record du dernier prix Goncourt, à 800.000 exemplaires. Plus difficile à expliquer, il y a aussi un boum de la chirurgie esthétique. Et il y a eu aussi d'importantes redistributions dans l'alimentation. 

Cependant, c'est une catastrophe économique pour les restaurants installés dans les centres d'affaires ainsi que pour les cantines d'entreprise à cause du télétravail qui a vidé les rues. 

Une année éblouissante pour les commerces "essentiels"

Mais cela reste une année éblouissante pour les petits commerces de centre-ville comme les fromagers, les bouchers et les poissonniers, qui ont bénéficié du mouvement inverse. Ils n'ont pas fermé parce qu'ils sont dits essentiels, et ils profitent du recentrage sur le foyer avec la prise de repas à domicile. 

En fait, on retrouve un peu la structure de consommation des années 50-60, avec moins de sorties, moins de voyage, moins de restaurants, et l'utilisation du vélo plutôt que la voiture, ainsi que la réparation plutôt que du neuf. Bienvenue dans l'après-guerre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/