3 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : comment sauver l'économie parisienne ?

La capitale a été très durement touchée par la pandémie de coronavirus. Ce dernier a été bien plus mortifère pour Paris que la crise financière de 2008.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Coronavirus : comment sauver l'économie parisienne ? Crédit Image : Anthony DELANOIX / Unsplash | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Marie Gingault

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a détaillé dans le Journal du Dimanche ses plans pour relancer la capitale. La ville lumière vit à l'ombre de la Covid-19 et fait partie des villes qui souffrent le plus de l'épidémie.

C'est le problème de la centralisation, de la toute-puissance de la capitale : quand tout va bien, elle est motrice, mais quand l'économie souffre elle est la première a en subir le choc. Tous les secteurs sont touchés, mais en particulier ceux qui sont habituellement les plus porteurs pour la capitale et sa région. Avec des confinements et des couvre-feux, vous oubliez le tourisme et les voyages d'affaires. L'activité des aéroports Charles De Gaulle et Orly s'est réduite à peau de chagrin en 2020. 

Les cafés, hôtels, restaurants, Paris en est bondé. Leur fermeture est une catastrophe pour eux, et pour l'économie de la capitale. Enfin, pour les 1.200 congrès annuels et 400 salons professionnels, la première place d'affaires qu'était Paris rend le coronavirus bien plus mortifère économiquement que la crise financière de 2008

Résultat : Paris et sa région ont perdu 95.000 postes en une année, d'après le centre régional d'observation du commerce. De plus, le chômage y a progressé plus encore que la moyenne nationale. 

Un avenir encore flou

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : FFP2, chirurgical, tissu... Quelle protection pour chaque masque ?

Toutefois, l'avenir n'est pas vraiment plus rose. C'est plutôt positif dans le secteur industriel : moins touché et très présent en Île-de-France, mais concernant le tourisme et l'événementiel le futur est encore incertain. L'été dernier, lorsque l'économie repartait, les hôtels n'ont été occupés qu'au tiers de leur capacité. Autre interrogation : est-ce que les Français ont encore envie de venir s'entasser dans une capitale bruyante, polluée et hors de prix ? 

D'après l'Insee, Paris a perdu 11.000 habitants par an ces dernières années, et rien qu'en 2020 le réseau Century 21 a dénombré 35% de ventes en moins. Il faut toujours se méfier des mouvements de prix parisiens, ils sont parfois étonnants, mais si le télétravail se développe, cette mise au vert des Parisiens pourrait s'intensifier.

Anne Hidalgo est consciente de l'urgence sociale à régler : la précarité des jeunes, le chômage, la santé des entreprises. Sur ces trois sujets, Paris veut agir en créant une Maison de la jeunesse, une foncière du commerce et un plan de relance parisien, mais à quel prix ? S'endetter, augmenter encore les frais de notaire ou la taxe sur les résidences secondaires ? Pour l'avenir, rien n'est exclu. 

Le plus

Laurent Berger, le leader de la CFDT, appelle à une hausse des salaires dans le secteur médico-social : 15% de salaire en plus, minimum, pour les aides à domicile, aides-soignants et assistants sociaux. Une première grève est prévue demain par la CFDT, une autre suivra dans dix jours, à l'appel notamment de la CGT. 

La note

8/20 au ministère du Travail. Le plan "1 jeune, 1 solution", prévoit des aides aux entreprises, en contrepartie de l'embauche de jeunes. Seulement, les versements tardent selon Le Parisien. Le cabinet du ministère parle d'un "petit embouteillage de dossiers". Les derniers chiffres communiqués par le ministère du travail sont les suivants : 386 049 dossiers de demandes de primes reçus. 54% de ces dossiers (208 000 contrats) ont été validés. Et seule un peu plus de la moitié est payée à ce jour. Derrière ces dossiers, ce sont des chefs d’entreprises, et des jeunes, qui risquent de se retrouver sans solution.   

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Paris Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants