1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : "Un cauchemar économique", déplore le président de la CPME sur RTL
2 min de lecture

Coronavirus : "Un cauchemar économique", déplore le président de la CPME sur RTL

INVITÉ RTL - François Asselin, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, craint un endettement grandissant des entreprises françaises.

François Asselin Président de la CPME
François Asselin Président de la CPME
Crédit : RTL
Covid-19 : "Une catastrophe économique", déplore le président de la CPME sur RTL
07:38
Julien Sellier - édité par Jérémy Billault

Sur le plan économique, la France avance toujours dans le flou. Au lendemain des nouvelles annonces de Jean Castex, aucune réouverture de cinéma, de bar, de restaurant dans les semaines à venir. Alors que le pays est menacé par le nouveau variant du virus, un troisième confinement n'est pas exclu. 

"La seule chose qu'on peut dire, c'est que l'horizon d'espérer d'en sortir est repoussé à chaque fois, déplore sur RTL François Asselin, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises. Aucune frontière n'est infranchissable par ce virus, le variant arrive, je pense que le Premier ministre nous prépare des mesures plus contraignantes. C'est un véritable cauchemar économique".

Dès maintenant, selon François Asselin, il faut envisager des mesures d'aide pour la sortie de crise. "Il faut dès à présent travailler à des scénarii de sortie qui soient plus calibrés que ce qui était prévu, considère-t-il. Il ne faudrait pas que des entreprises qui étaient viables avant ne puissent pas rebondir, l'impact immédiat serait la perte d'emplois et ce serait catastrophique".

Un "contribution Covid" pour neutraliser la dette ?

Si l'État a mis en place des aides, les entreprises redoutent le moment où celles-ci s'arrêteront. "On sait très bien que le jour où nos entreprises ne seront plus soutenues, le jour où il faudra rembourser la dette, le banquier pourra vous dire non.  Pour beaucoup d'entreprises, il va falloir adapter les mesures de sortie".

À lire aussi

Les banques risquent d'avoir droit de vie ou de mort sur les entreprises. "Il y a six mois déjà, l'endettement grimpait, nous avons demandé un prêt de consolidation, la possibilité de regrouper l'ensemble des aides de l'entreprise et les étaler sur 10 ans. Cela ne sera possible que si l'État donne entièrement ou partiellement de sa garantie".

Le président de la CPME demande également un système pour "neutraliser la dette". "Il faudra avoir peut-être une contribution Covid, propose-t-il, sinon certaines dettes seront infranchissables".

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/