3 min de lecture Alimentation

Consommation : "C'est qui le Patron ?" va reverser l'intégralité de ses bénéfices

Le label de commerce équitable français a décidé de reverser ses bénéfices de 2020 dans un fonds d'aide aux producteurs et commerçants.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
"C'est qui le patron" va redistribuer ses bénéfices Crédit Image : M6 / Vivien Chareyre Jean-Baptiste Brunaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Ryad Ouslimani

C'est une initiative unique en son genre. La marque "C'est qui le Patron ?" va reverser 100% de ses bénéfices cette année. La marque de commerce équitable va tout redistribuer. Les sociétaires qui ont créé cette coopérative vont voter le versement de l'intégralité des gains enregistrés l'an dernier. Ils ont créé un fonds de solidarité qui vient en aide aux producteurs, mais aussi à des commerçants qui ont subi des fermetures administratives.

Nicolas Chabanne, le fondateur de "C'est Qui le Patron ?", estime que ça peut représenter un coup de pouce de plus d'un million et demi d'euros qui sera reversé à des gens qui en ont besoin. Aujourd'hui, le lait "C'est qui le Patron ?" représente 5% des ventes nationales. C'est marginal mais c'est quand même un phénomène qui monte. C'est à peu près autant que les parts de marché du Bio

La marque s'engage à mieux rémunérer les agriculteurs avec lesquels elle travaille. Le beurre BIO de "C'est qui le patron ?" est le plus vendu en France par exemple. Ça marche sur le même principe que les labels de commerce équitable, comme Max Havellaar en quelque sorte, qui aident des producteurs de café à l'autre bout du monde, sauf que là, c'est chez nous.

Alors certes, les produits sont un tout petit peu plus chers. Sur un litre de lait, vous avez 8 centimes de plus. Ça veut dire que si on choisit de n'acheter que le lait "C'est Qui le Patron ?", on va dépenser 4 euros de plus sur un an. 1,5 euro de plus sur le jus de pommes.

Les Français prêts à payer pour mieux consommer ?

À lire aussi
entreprises
Location : les locaux se dégradent, l'entreprise qui occupe les lieux ne fait rien

Quant à savoir si reverser 100% de son bénéfice est un acte citoyen ou un joli coup de pub, on peut dire que c'est un peu des deux. Mais le but de la coopérative n'est pas de faire des profits. C'est un bon moyen de faire bouger les mentalités et c'est pour ça que nous sommes contents de vous en parler. 

Si cette marque démontre à la grande distribution que les consommateurs sont prêts à dépenser un peu plus pour donner du sens à leurs achats, en permettant aux professionnels de vivre mieux, ce sera quand même un point positif qui ressortira de cette crise.

Car la marque "C'est qui le patron ?", comme la plupart des acteurs de la distribution, a vécu une formidable année 2020 grâce au coronavirus, au confinement et à la peur de pénurie du mois de mars. Il semble qu'il va y a avoir une volonté de mieux consommer chez les Français, de donner du sens. Ce n'est pas qu'un phénomène de bobo. C'est ce qu'on observe depuis plusieurs années déjà, et que la crise a renforcé.

Les Français dépensent globalement 1 milliard à 1,5 milliard par an en volume. Mais ils achètent des produits plus haut de gamme pour 1,5 milliard. Ça veut dire qu'on achète globalement moins mais le prix de notre charriot ne change pas, on achète de meilleure qualité. Ça se retrouve aussi dans nos évolutions de consommation.

Le plus : les ventes de champagne

Entre "plus" et "moins" : les ventes se sont effondrées de 18% en 2020, ce qui en fait une année noire pour le secteur. Mais en limitant la production, les professionnels ont limité l'hémorragie. À l'été, on était sur une prévision de -30% des ventes. C'est dû aux fêtes reconfinées mais surtout à la fermeture des restaurants et à l'absence des touristes étrangers.

La note : les discothèques en péril

On ne note même pas car on se doutait que la fermeture ininterrompue depuis bientôt un an allait se traduire par des faillites. RTL vous a donné le chiffre dès mardi 26 janvier soir : 413 établissements ont mis la clé sous la porte, c'est à peu près 1/4 des établissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Commerce Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants