2 min de lecture Crise économique

Confinement : quel coût pour l'économie française ?

ÉDITO - Le nouveau confinement, comme le précédent, va avoir un sérieux impact sur l'économie française, mais sans doute moins fort tant que la mesure conserve sa relative souplesse.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Confinement : quel coût pour l'économie française ? Crédit Image : AFP / JOEL SAGET | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Maeliss Innocenti

Nouveau confinement à compter du vendredi 30 octobre. Est-ce que cela veut dire nouvelle récession pour l'économie française ? À coup sûr. Le quatrième trimestre va nous faire replonger en récession, alors que le troisième semblait bien meilleur. On aura les chiffres très bientôt. Avec un dernier trimestre en négatif, cela veut dire que le bilan global de 2020 sera probablement une récession à deux chiffres, supérieure à 10% sur l'année.

Le confinement du printemps avait réduit l'activité de 33%, un tiers exactement, à l'époque pendant deux mois. Celui-ci devrait être moins vorace, pour plusieurs raisons. Un, il devrait être plus court, théoriquement au moins, puisqu'il se termine le 1er décembre. Deux, les écoles restent ouvertes, ce qui permet aux parents de jeunes élèves de continuer à travailler. Ce n'était pas le cas au printemps.

Et on a constaté que lorsque les enfants restent à la maison, il y a au moins 15% des salariés qui sont absents du travail, parce qu'il faut bien s'occuper d'eux. Et trois, les chantiers BTP devraient rester ouverts, grâce aux protocoles sanitaires mis en place. Ça n'était pas le cas non plus au printemps. Les usines, ça va dépendre. Pour celles qui alimentent les commerces essentiels, l'agro-alimentaire, bien sûr qu'elles vont tourner. Mais les autres, celles qui font des voitures par exemple, si les concessions restaient fermées trop longtemps, on peut douter qu'elles continuent à tourner.

Une vague de faillites à prévoir

Cela veut-il dire que l'on aura une crise économique moins grave qu'au printemps ? Sans doute. Mais celle-ci intervient alors que bon nombre d'entreprises, les PME, les restaurants, les commerces, les salles de sports, les théâtres, sont déjà fragilisés. Le risque est de voir la vague de faillites qu'on redoutait, même avec les aides gouvernementales, parce que les dirigeants d'entreprise seront découragés.

À lire aussi
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire le 18 novembre 2020 à Paris. commerce
Entreprises fermées : le plafond d'indemnisation passe à 200.000 euros par mois

Même risque chez les consommateurs. Celui d'entrer dans une longue période où l'on se sera habitué à une économie diminuée de sa partie loisirs, et où même la reprise, à la fin du confinement, sera moins forte, parce que subsistera la crainte de la contamination. Avec ce deuxième confinement, nous avons tous compris que le virus est là pour longtemps.

Un mois de confinement coûte plusieurs milliards d'euros

On a entendu le chef de l'état répéter son "quoi qu'il en coûte", a-t-on une idée de la facture de ce second confinement ? Le chômage partiel va en effet être maintenu, et les aides aux PME, le fameux fonds de solidarité, devraient être musclées jusqu'à 10.000 euros par mois.

Et il est désormais question de prendre en charge les loyers des commerçants. Reste à savoir dans quelles conditions précises, on en saura plus ce jeudi à 18h30, lors de la conférence de presse gouvernementale.

Bruno Le Maire avait évalué le coût budgétaire d'un mois de confinement entre 15 et 20 milliards d'euros. C'est l'ordre de grandeur. Mercredi, un nouveau correctif sera apporté à la loi de finances, ce sera sa quatrième version successive. Le déficit, pour le seul État, était déjà prévu à 195 milliards d'euros pour 2020. Il va falloir rallonger un peu la sauce. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crise économique Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants