2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : qu'est-ce que le Fonds de solidarité élargi et qui peut en bénéficier ?

ÉCLAIRAGE - Bruno Le Maire a annoncé que 75.000 entreprises supplémentaires pourraient en bénéficier. Mais qu'est-ce que le fonds de solidarité ?

Bruno Le Maire et Olivier Véran lors du point presse du 8 octobre 2020.
Bruno Le Maire et Olivier Véran lors du point presse du 8 octobre 2020. Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Coline Daclin et AFP

Bruno Le Maire l'a annoncé jeudi 7 octobre : l'accès au fonds de solidarité va être élargi. 75.000 entreprises supplémentaires vont pouvoir en bénéficier, a-t-il promis. Elles viennent s'ajouter au 150.000 qui en bénéficient déjà depuis cet été. Mais concrètement, en quoi consiste le fonds de solidarité ? Et à qui s'adresse-t-il ?

Le fonds de solidarité est une sorte de "pot commun" mis en place par l'État et les régions, auxquels les intercommunalités, les grandes entreprises ou encore les compagnies d’assurance peuvent participer. Le but : indemniser les travailleurs indépendants, très petites entreprises, micro-entrepreneurs et travailleurs en libéral qui sont les plus touchés par la crise sanitaire.

Le montant de l'aide du fonds de solidarité était jusqu'à maintenant de 1.500 euros maximum, avec une aide complémentaire possible entre 2.000 et 10.000 euros. Elle était réservée depuis le mois de juillet aux secteurs du tourisme, de la culture et du sport. 

31 nouvelles activités concernées

Désormais, Bruno Le Maire promet de l'élargir à d'autres secteurs. Il cite notamment "les fleuristes, les blanchisseries, les bouquinistes des quais de Paris, les graphistes"... Bercy évoque également les loueurs de voitures, les fabricants de foie gras, les agences de publicité, les courtiers en assurance voyage, ou encore le conseil en relations publiques et communication. En tout, 31 nouvelles activités pourront en bénéficier.

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 1er décembre 2020 Coronavirus France
Coronavirus et ski : mesures réalisables ou coup de com' de la part de Macron ?

Pour en bénéficier, il faut faire partie de ces secteurs, et avoir une entreprise de 50 salariés maximum, contre 20 jusqu'ici. Il faut aussi avoir enregistré une perte de 70% de son chiffre d'affaires pendant la crise sanitaire, contre 80% précédemment.

Bruno Le Maire a rappelé au cours de son point presse que ce fonds de solidarité avait bénéficié depuis le début de la crise sanitaire à 1,7 million d'entreprises, pour un montant total supérieur à 6 milliards d'euros. "Nous continuerons à protéger les salariés et les entreprises tant que la crise sanitaire sera là", a-t-il promis

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Activité économique Crise économique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants