2 min de lecture Education

Confinement : un syndicat enseignant note "de graves lacunes" dans les propos de Macron

INVITÉE RTL - Frédérique Rolet, secrétaire générale du syndicat enseignants SNES FSU, aimerait avoir un délai pour préparer la rentrée scolaire avec les nouvelles consignes sanitaires.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Reconfinement : Frédérique Rolet note "de graves lacunes" dans les propos de Macron Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP / POOL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Maeliss Innocenti

Le nouveau confinement, annoncé mercredi soir par Emmanuel Macron, sera différent du premier puisque les écoles, collèges et lycées vont rester ouverts avec un protocole sanitaire renforcé. Mais du côté des enseignants, si on est ravi de revoir les élèves, on s'inquiète aussi de la mise en place des nouvelles consignes et surtout du manque de temps pour les appliquer.

"Dans les propos du président, il y a de graves lacunes", note ainsi Frédérique Rolet, secrétaire générale du syndicat enseignant SNES FSU. "Il ne s'agit pas de dire qu'il y a un protocole renforcé, on peut évidemment mettre des masques qui soient de meilleure qualité, on peut dire qu'on va décaler les horaires de la cantine, mais si tous les élèves sont en même temps dans l'établissement, notamment dans les lycées où vous avez 35 élèves par classe, on sait qu'on ne peut pas respecter les gestes barrières. On ne peut pas respecter la distanciation physique."

Les enseignants espèrent "conserver une partie des heures en présentiel", et donc pouvoir moduler leurs emplois du temps pour faire des groupes et éviter que tous les élèves se retrouvent en même temps dans leur établissement scolaire. L'objectif est de garder un lien pour éviter les décrochages comme au précédent confinement.

Les enseignants veulent décaler la rentrée

Mais ce que reproche en premier lieu Frédérique Rolet à Emmanuel Macron, c'est le manque de temps pour discuter de tout ça et l'organiser. Elle souhaiterait que les enseignants aient "un temps d'organisation d'au moins deux jours" et donc décaler la rentrée scolaire de retour des vacances de la Toussaint initialement prévue le lundi 2 novembre.

À lire aussi
Jean-Michel Blanquer, à l'Assemblée nationale éducation nationale
Enseignant assassiné : "C'est un acte ignoble et lâche", dit Jean-Michel Blanquer

Pour Christophe, directeur d'école à Issy-les-Moulineaux, ce délai est également essentiel. "On nous a annoncé qu'on décollait lundi, mais on n'a pas de plan de vol. Je n'ai pas le temps de réunir mon équipe, je sais qu'il y aura de très fortes turbulences".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Education Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants