1 min de lecture Société

Chômage : comment s'explique la hausse du mois de novembre ?

ÉCLAIRAGE - Lourdement touché par le second confinement en novembre, le marché du travail a vu 34.400 personnes supplémentaires inscrites en catégorie A chez Pôle emploi.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Chômage : comment s'explique la hausse du mois de novembre ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Eric Vagnier
Éric Vagnier édité par Quentin Marchal

Les chiffres du chômage sont en hausse de 0,9% en novembre en France. Cette augmentation était inévitable quand on sait que ce mois s'est déroulé, dans sa totalité, en période de confinement. Ce nouveau coup d'arrêt brutal de l'économie s'est rapidement traduit par une hausse du nombre d'inscrits à Pôle Emploi en catégorie A, avec 34.400 personnes supplémentaires.

Pourtant, depuis six mois et le mois de mai, date du premier déconfinement, la courbe du chômage baissait et il y avait encore eu en octobre 60.000 demandeurs d'emploi en moins. Cette hausse du mois de novembre chez Pôle emploi s'explique par deux phénomènes : très peu de sorties des listings car il était quasiment impossible de trouver un contrat pendant le confinement et par l'arrivée de salariés précaires de secteurs directement touchés comme les commerces non essentiels, la restauration, la culture, le sport et les transports.

Durant ce deuxième confinement, ce sont les jeunes qui ont le plus souffert sur le marché du travail tandis que les plus de 25 ans et les seniors, plus souvent en CDI et protégés par les dispositifs de chômage partiel, ont mieux résisté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Emploi Pôle emploi
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants