2 min de lecture Commerce

Amazon : le géant du e-commerce plombe-t-il vraiment l’économie locale ?

ÉCLAIRAGE - L'immense majorité des achats en France continuent à être faits en magasin physique. Si Amazon est à l'origine de certaines destructions d'emplois, ses activités permettent aussi certaines créations de postes.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Amazon : le géant du e-commerce plombe-t-il vraiment l'économie locale ? Crédit Image : AFP / Archives, Joe Klamar | Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Victor Goury-Laffont

Pour un "Noël sans Amazon" : une pétition a été lancée pour boycotter le géant américain de la vente en ligne et favoriser les commerçants locaux, à l'initiative du député LaREM Matthieu Orphelin. Parmi les signataires, plusieurs ONG, la maire de Paris Anne Hidalgo, le dessinateur Philippe Geluk ou encore le comédien Philippe Torreton.

Amazon est devenu l'ennemi public numéro 1, en cette période de confinement, accusé de plomber l'économie locale et de concurrence déloyale.

On ne peut cependant pas l'accuser de tous les maux. Amazon représente aujourd'hui un peu plus de 20% du marché de la vente en ligne, et n'est donc pas le seul. Il y a également CDiscount, Veepee (anciennement venteprivee.com), ou encore la Fnac et Vinted.

Le géant américain réalise aussi six milliards d'euros de chiffre d'affaires dans l'Hexagone. C'est six à huit fois moins que les enseignes de la grande distribution comme Carrefour ou Leclerc. Car oui, malgré l'essor des clics, 90% de nos achats se font toujours en magasin physique.

Des emplois créés mais peu de contributions fiscales

À lire aussi
consommation
Soldes d'hiver 2021 : des ventes au rabais pour compenser les pertes et écouler les stocks

Sur l'emploi, là, il y a débat. Pour un emploi créé chez Amazon, un peu plus de deux emplois traditionnels sont détruits, selon un rapport, soit près 8.000 postes perdus. Mais cela oublie les effets de la productivité induite par ces achats : les emplois dans l'emballage, la logistique, les livreurs...

D'où l'argument avancé il y a quelques jours sur RTL par le directeur général d'Amazon France, Frédéric Duval, qui affirme que "130.000 emplois en France sont le fruit d'Amazon" et que son entreprise contribue bien à l'économie française.

Contribution en revanche bien moindre aux recettes fiscales du pays : 420 millions d'euros l'an dernier, tout compris. Des impôts en hausse, mais l'essentiel des profits d'Amazon repartent au Luxembourg, siège de sa filiale en Europe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commerce Amazon Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants