1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Alimentation : comment expliquer la pénurie de poissons français ?
2 min de lecture

Alimentation : comment expliquer la pénurie de poissons français ?

VU DANS LA PRESSE - Malgré son statut de puissance maritime, la France va importer toute sa consommation de poissons à partir du 2 mai, car elle en mange plus qu'elle n'en produit.

Des poissons vendus dans un supermarché.
Des poissons vendus dans un supermarché.
Crédit : Philippe HUGUEN / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

Ce lundi 2 mai marque un tournant dans la consommation de poissons des Français. À partir de ce jour, la France a consommé tous les poissons et produits de la mer issus de ses eaux. L'intégralité de la consommation en poissonnerie sera donc importée. C'est en effet ce que révèle un calcul réalisé par l'Aquaculture Stewardship Council (ASC), ONG à l'origine d'un label pour l'aquaculture.

Selon les informations de nos confrères de Libération, les importations de poissons représentent deux tiers de la consommation française. "Transposé à une année, cela signifie qu’au-delà du 2 mai, tous les poissons consommés en France, sont issus de l’importation", affirme l'ONG. Selon un rapport de la FAO paru en 2018 (l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), 179 millions de tonnes de poissons ont été produites dans le monde. Cela représente une consommation des produits de la mer de 20,5 kilos par personne et par an. Une donnée largement dépassée par la population française qui en consomme 33,5 kilos par habitant.

Une consommation excessive pour peu de diversité de poissons

Une des premières causes de cette pénurie de poissons français est donc une consommation excessive. Une deuxième raison expliquant cette pénurie est que les Français ont l'habitude de manger les mêmes sortes de poissons : saumon, cabillaud, ou thon. La France "est le premier consommateur de saumons en Europe, [et] on compte un seul élevage en activité en France, à Cherbourg", a ainsi déploré Arnaud Gauffier, directeur des programmes pour le WWF. Des projets d'ouverture d'autres élevages sont à l'étude en France mais connaissent des larges critiques à cause de leur impact environnemental.

Pourtant, "on pourrait consommer une diversité importante d’espèces en France. Nos pêcheurs capturent plein de poissons que personne ne connaît comme le tacaud, le lieu jaune ou le merlu", regrette Frédéric Le Manach, directeur scientifique de l’association de défense des océans Bloom. Il pointe également du doigt la responsabilité de la grande distribution qui ne met seulement que quelques diversités de poissons en avant, étant sûr de s'en procurer toute l'année. Mais ce paradoxe n'arrive pas seulement en France. De même, l’Espagne, le Portugal et l’Italie connaissent des pénuries bien qu'ayant des accès côtiers.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.