1 min de lecture SNCF

Voyageurs bloqués entre Hendaye et Paris : Farandou s'excuse au nom de la SNCF sur RTL

INVITÉ RTL - "Certainement" du fait d'un problème de caténaire, un train reliant Hendaye à Paris avait accumulé plus de dix heures de retard. Le président de la SNCF, promet une "enquête approfondie".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Jean-Pierre Farandou était l'invité de RTL le 4 septembre 2002 Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Victor Goury-Laffont

4,7 milliards d'euros : c'est la somme allouée au rail dans le plan de relance de l'économie, présenté le 3 septembre par le Premier ministre, Jean Castex. Le secteur a pourtant perdu presque autant, 4 milliards d'euros, avec la crise sanitaire. Ce nouvel investissement reste significatif pour Jean-Pierre Farandou.

Le président de la SNCF a indiqué que sa priorité, "c'est le réseau, s'il n'y a pas de réseau de qualité, il n'y a pas de train de qualité", présentant des excuses de la part de la SNCF après un retard de plus de dix heures pris sur un train entre Hendaye et Paris et promettant une enquête approfondie.

"Je voudrais m'excuser auprès des Français qui ont été pénalisés. Ce n'est pas acceptable, et je ne l'accepte d'ailleurs pas", s'est indigné le président de la SNCF.

Selon lui, ce type d'incidents est "certainement" le fruit de la vétusté de certaines infrastructures, comme les caténaires, pour lesquels des investissements sont prévus dans le plan de relance. En ce sens, ce plan "tape juste" selon Jean-Pierre Farandou.

Pas d'augmentation des prix

À lire aussi
Le pass Navigo (illustration) transports
Ile-de-France : le pass Navigo bientôt remboursé en cas de "situation inacceptable"

"En mettant de l'argent sur l'infrastructure, on va permettre d'avoir un service ferroviaire de qualité", a expliqué le dirigeant, qui annonce, avec le lancement de chantiers, la création de 9.000 emplois en 5 ans.

La SNCF voit sa clientèle chuter depuis plusieurs mois, entre les grèves démarrées en décembre 2019 et la crise sanitaire. Jean-Pierre Farandou assure néanmoins que les prix n’augmenteront pas, préférant une "relance par les petits prix".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Transports
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants