1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO- Vendée : un charnier de poulets découvert par l'association L214
2 min de lecture

VIDÉO- Vendée : un charnier de poulets découvert par l'association L214

Une fosse a été creusée près d'une autoroute pour entreposer les volailles euthanasiées pour lutter contre l'épidémie de grippe aviaire.

Virginie Garin - édité par Étienne Bianchi

C'est une nouvelle vidéo choc publiée par l'association L214. Elle a été tournée il y a quelques jours à Pétosse près de Luçon en Vendée, sur un ancien chantier d'autoroute. Une fosse a été creusée pour entreposer les carcasses de volailles euthanasiées pour lutter contre l'épidémie de grippe aviaire. La crise a débuté en novembre dernier dans le Sud-Ouest. 

L'épidémie a touché la Vendée, les Deux-Sèvres et elle vient d'arriver en Bretagne. Plus de 1.300 élevages ont été touchés selon le ministère de l'Agriculture. Les volailles, poulets, canards, dindes sont euthanasiées dans les fermes. Les sites d'équarrissage et d'enfouissement des déchets n'ont pas suffi pour entreposer les 9 millions de volailles abattues rien que dans le département de la Vendée. 

Interrogée par RTL, la préfecture confirme l'existence du site et affirme qu'il a été sécurisé. "Une membrane empêche la pollution du sol. Il ne s'agit que d'un site de pré-stockage qui fermera dans deux ou trois semaines. Ensuite toute les volailles seront récupérées et détruites à l'équarrissage". L'épidémie semble se calmer en Vendée. De 40 fermes touchées par jour, on n'est plus qu'à deux ou trois.

15 millions de volailles abattues

A total en France, 15 millions de volailles ont déjà été abattues depuis novembre, un tiers de la production française. Si L214 ou le syndicat agricole Confédération paysanne dénoncent les limites de l’élevage intensif, la taille des fermes et leur concentration dans ces régions, la filière réfléchit plutôt à la solution pour l'avenir de la vaccination des animaux

À lire aussi

Depuis 2006, c'est la cinquième grave crise de grippe aviaire en France. Les éleveurs désemparés sont indemnisés, mais leur moral est bas, d'autant qu'il leur faudra plusieurs mois pour reconstituer leurs cheptels.

La guerre en Ukraine frappe aussi la filière

En attendant, la crise de la grippe aviaire se double d'une seconde crise, celle liée à la guerre en Ukraine et à la flambée du coût des céréales. Le prix des aliments pour nourrir le bétail a progressé de 50 % en un an. Sans compter la hausse du coût du gaz pour chauffer les élevages ou du carburant pour faire tourner les machines agricoles.

La crise commence à se ressentir dans les rayons. Le prix des œufs a déjà augmenté de 10 % et certaines boucheries ou volaillers ne sont pas approvisionnés tous les jours. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.