1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Yonne : L214 publie de nouvelles images choc dans un élevage de porcs
1 min de lecture

VIDÉO - Yonne : L214 publie de nouvelles images choc dans un élevage de porcs

Après une dépression, un ex-salarié de l'établissement a décidé de révéler les coulisses de son ancien lieu de travail.

Dans une nouvelle vidéo publiée jeudi 19 août, L214 dénonce la maltraitance subie par les truies d'un élevage intensif de l'Yonne.
Dans une nouvelle vidéo publiée jeudi 19 août, L214 dénonce la maltraitance subie par les truies d'un élevage intensif de l'Yonne.
Crédit : Association L214
VIDÉO - Yonne : un ancien salarié d'un élevage de porc dénonce des faits de maltraitance
00:55
Nerissa Hemani - édité par Florine Boukhelifa

Les images peuvent choquer les plus sensibles. L'association de défense animale L214 a publié une nouvelle vidéo choc jeudi 19 août. Les images, tournées dans un élevage de porcs à Annay-sur-Serein, près d'Auxerre, dans l'Yonne, proviennent d'un ancien salarié de l'établissement.

"Ils ont tapé une truie à la masse et l'ont tuée le lendemain au fusil", témoigne à visage découvert Grégory. Pour faire avancer les animaux, "la pile électrique" est également utilisée "même si la truie n'en peut plus et n'arrive plus à marcher", poursuit l'homme, "ils s'en servaient pour la faire traîner par terre". Ce dernier évoque également l'utilisation de tenailles pour "couper les dents" des porcs "pour qu'ils ne se mangent pas les queues entre eux".


Après deux ans de travail dans cet élevage, Grégory était à bout. "Cela m'a traumatisé. Je n'étais vraiment pas bien, j'étais angoissé, je suis allé voir un psychiatre et un psychologue", explique-t-il. Un mal-être qui l'a également empêché de manger de la viande et qui lui a provoqué des cauchemars. "Comme j'ai trouvé un travail autre part, j'ai donné ma démission et porté plainte pour maltraitance envers les animaux", raconte-t-il au micro de RTL.

Le lanceur d'alerte souhaite désormais que "le directeur n'ait plus le droit d'exercer dans ce domaine et que la porcherie ferme", car il craint que ces maltraitances se poursuivent dans le futur, malgré son témoignage.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/