1 min de lecture Police

Verbalisations pour les consommateurs de drogue : des policiers sous la pression des chiffres

Est-ce le retour de la politique du chiffre sur la verbalisation de l’usage des stupéfiants ? Une mesure dénoncée par des syndicats qui pointent du doigt une pression sur les hiérarchies.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Verbalisations pour les consommateurs de drogue : des policiers sous la pression des chiffres Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Alice Moreno | Durée : | Date : La page de l'émission
Alice Moreno
édité par Florise Vaubien

La politique du chiffre pourrait-elle faire son retour dans les rangs de la police ? Depuis le 1er septembre, consommer ou posséder de la drogue expose l’usager à une amende de 200 euros.

Mais le ministre de l'Intérieur estime que cette mesure ne produit pas assez rapidement de résultats : des consignes ont donc été transmises aux commissariats pour renforcer les quotas de verbalisations. Certaines brigades doivent dresser au moins deux amendes par jour, d’autres devront dresser au moins une amende par jour, et chaque verbalisation doit être inscrite au tableau d'activité. 

Ce sont les nouvelles consignes transmises par mail par la hiérarchie d’un commissariat de Vénissieux (Rhône) à ses équipes. Si la pression est claire, un second mail précise que ces chiffres ne constituent pas une instruction obligatoire mais représentent un ordre de grandeur

Une politique pointée du doigt

Dans le cadre de la même stratégie, la direction de sécurité publique de Meurthe-et-Moselle a envoyé des recommandations à différents commissariats du département. "Il est inconcevable que certains services n’aient encore dressé aucune amende", estime-t-elle. Abdel Nahas, délégué unité SGP FO du département, dénonce cette politique du chiffre. "Le policier n’est pas un commercial, il est là pour assurer la sécurité du citoyen", a-t-il jugé. 

À lire aussi
12.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour faire respecter le couvre-feu dans le pays coronavirus
Coronavirus : 32.033 contrôles et 4.777 verbalisations pour non-respect du couvre-feu

La direction générale de la Police nationale évoque une initiative locale et déplore des maladresses, mais les syndicats pointent du doigt une politique du chiffre prônée par le ministre de l’Intérieur, qui met la pression sur les hiérarchies intermédiaires

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Chiffres Amende
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants