1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Transavia : un passager raconte son voyage de l'enfer à bord d'un vol Tel Aviv-Paris
1 min de lecture

Transavia : un passager raconte son voyage de l'enfer à bord d'un vol Tel Aviv-Paris

TÉMOIGNAGE - Un vol de la compagnie Transavia a tourné au drame pour ses passagers qui ont voyagé dans des conditions éprouvantes et ont eu deux jours de retard à l'arrivée.

Un Boeing 737-800 de Transavia (photo d'illustration)
Un Boeing 737-800 de Transavia (photo d'illustration)
Transavia : un passager raconte son voyage de l'enfer à bord d'un vol Tel Aviv-Paris
00:01:30
Gautier Delhon-Bugard - édité par Charlène Slowik

Les excuses de la compagnie aérienne Transavia ont, sans doute, été maigres au regard du calvaire vécu par des dizaines de passagers à bord d'un vol Tel-Aviv - Paris. En effet, le vol a eu deux jours de retard à l'arrivée et les conditions de vol ont été particulièrement éprouvantes, notamment pour les familles avec des enfants.

Jules, un des passagers, témoigne de ce calvaire. Lorsqu'il arrive à l'aéroport, son vol est affiché avec quatre heures de retard. Le jeune homme embarque ensuite, mais l'avion ne peut toujours pas décoller à cause de deux passagères qui sont montées à bord par erreur. "Ces passagères appartenaient à un vol de la compagnie EasyJet. Une fois que ces deux personnes-là sont parties, la police israélienne est intervenue pour fouiller les sièges, les bagages à main", raconte-t-il.

L'hôtesse annonce alors que le vol ne partira pas car l'équipage a dépassé son quota d'heures pour la journée. Après une nuit blanche dans l'avion, tout le monde doit donc débarquer. "On a attendu plus de trois heures au niveau des récupérations de bagages, sans aucune information ni à manger, les enfants par terre qui pleuraient", poursuit Jules.

Le calvaire se poursuit lorsqu'un nouveau vol, censé ramener tout le monde, est, lui aussi, annulé. Après une nuit de plus à ses frais, Jules a enfin pu rentrer chez lui. "Ça faisait plus de 36 heures qu'on était dans l'aéroport, on n'en pouvait plus", confie le jeune homme. L'étudiant a reçu 600 euros d'indemnisation, mais prépare tout de même une action en justice avec d'autres passagers. Dans un communiqué, Transavia présente ses excuses et affirme qu'elle contactera individuellement ses clients.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire