1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Strasbourg : manifestation de policiers suite aux propos d'Emmanuel Macron
1 min de lecture

Strasbourg : manifestation de policiers suite aux propos d'Emmanuel Macron

Un barrage filtrant a été monté dans le centre de Strasbourg jeudi soir par une cinquantaine de policiers. L'objectif était de "sensibiliser" la population à leur situation et d'afficher leur mécontentement suite aux propos d'Emmanuel Macron.

La police municipale (illustration)
La police municipale (illustration)
Crédit : Fred TANNEAU / AFP
valentin
Valentin Deleforterie
Journaliste

Plusieurs dizaines d'agents de la police nationale ont organisé jeudi soir un barrage filtrant dans le centre de Strasbourg pour "sensibiliser" la population à leur situation. Ils ont également voulu exprimer leur "mécontentement" après les déclarations du président Emmanuel Macron début décembre.

Vendredi, sur le média en ligne Brut, le chef de l'Etat avait jugé "insoutenable" que les contrôles policiers ciblent davantage les jeunes dont la peau "n'est pas blanche".
Le président a également admis qu'il existait "des violences par des policiers", expression qu'il a dit préférer à celle de "violences policières".

"On se sent stigmatisés. Ces propos laissent entendre que nous faisons des contrôles au faciès", a déploré Christophe Rouyer, secrétaire départemental du syndicat Alliance. "Les lieux ou nous faisons davantage de contrôle, c'est là où des trafics existent. Le nier, c'est le cautionner".

Devant l'hôtel de police de Strasbourg, une cinquantaine d'agents, en tenue ou en civil avec un brassard, ont mis en place vers 22h30 un barrage filtrant pour procéder à des contrôles d'automobilistes et faire part de leurs revendications.

À lire aussi

"Nous sommes là pour protéger la tranquillité des gens. On attend plus de considération de notre hiérarchie comme des plus hauts dirigeants du pays", a déclaré Emmanuel Georg, délégué Unité SGP Police. "Ils le savent, on tient la République à bout de bras tous les samedis", a-t-il ajouté en référence à la succession de manifestations depuis l'émergence du mouvement des gilets jaunes.

Un cortège d'une dizaine de véhicules de police s'est ensuite rendu jusqu'à la Préfecture du Bas-Rhin pour manifester son mécontentement devant le bâtiment.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/