2 min de lecture On est fait pour s'entendre

Société : la délation se répand-elle en France ?

De plus en plus de Français prennent l'initiative de dénoncer leur prochain. La crise sanitaire que nous traversons, semble avoir considérablement amplifié le phénomène.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
La délation se répand-elle en France ? Crédit Image : SIphotography / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson Journaliste

Sommes-nous des mouchards, des balances ou des citoyens responsables qui veillons au respect de l'ordre public ? Une fête clandestine, une évasion fiscale… De plus en plus de Français prennent l'initiative de dénoncer leur prochain et la crise sanitaire que nous traversons a considérablement amplifié le phénomène, puisque partout en France, la police croule sous les appels anonymes pour désigner ceux qui auraient manqué aux mesures des confinements.

Alors la dénonciation est-elle un acte civique ou méprisable ? Nous surveillons-nous les uns, les autres ? Ou au contraire, est-il de notre devoir de nous investir et de nous substituer au pouvoir qui ne fait pas son travail ? Flavie Flament en parle avec Hervé.

Hervé habite Paris et a 57 ans. Pour lui, la dénonciation est un acte responsable et citoyen. "Je suis caution d'un appartement, occupé par une amie. Cette amie a eu une relation avec une personne en situation irrégulière en France. J'ai dénoncé il y a quelques mois ce sans-papiers car cet homme n'a pas à habiter dans cet appartement".

Un acte responsable et citoyen ?

La situation irrégulière de cette personne a posé problème à Hervé qui a voulu faire respecter le droit. Hervé est en paix avec cette décision. La loi est là pour structurer la société et il faut la respecter. L'amie d'Hervé lui a demandé s'il était raciste. "Je lui ai répondu que non, mais les sans-papiers me gênent en effet". 

À lire aussi
Chiffres
Coronavirus : le nombre de patients en réanimation passe sous la barre des 5.000

Pour Roger-Pol Droit, philosophe et écrivain, "toute la question est de savoir où sont les limites. On discute entre la bonne dénonciation qui serait vertueuse et civique et la mauvaise qui serait égoïste, cachée. Cette distinction existe, bien évidemment, mais je crois qu'il y a quelque chose de plus fondamental : qui a la charge de faire respecter la loi ?"

Pour le philosophe, respecter la loi signifie engager sa responsabilité de citoyen. "Est-ce que les citoyens doivent faire respecter la loi par les autres ? C'est une question qui ne me paraît pas du tout simple et finalement au cœur de nos discussions", ajoute-t-il.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Jean-François Marmion, psychologue. Auteur de '' La psycho qui rend fou '' aux éditions Sciences humaines.

La psycho qui rend fou
La psycho qui rend fou

-  Bruno Fuligni, historien. Auteur de '' La fille de Napoléon '' aux Arènes.

La fille de Napoléon
La fille de Napoléon


- Roger-Pol Droit, philosophe et écrivain. Auteur de '' Le sens des limites " co-écrit avec Monique Atlan aux éditions de l'Observatoire.

Le sens des limites
Le sens des limites
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
On est fait pour s'entendre Flavie Flament Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants