3 min de lecture Grève

SNCF, RATP, service public : qui fera grève le 5 décembre ?

ÉCLAIRAGE - Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour le 5 décembre pour protester contre la réforme des retraites. Une mobilisation nationale et interprofessionnelle qui risque d'être reconduite.

Des agents de la RATP en grève (illustration)
Des agents de la RATP en grève (illustration) Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Lancée par la RATP, la grève du 5 décembre prochain réunit de plus en plus de syndicats. Tous opposés à la réforme des retraites qui prévoit un système universel par points, ils ont appelé à la convergence des luttes. 

Le choix du 5 décembre n'a pas été fait au hasard, c'est une date anniversaire, 24 ans après les grandes grèves contre la réforme Juppé. Le 5 décembre 1995, près d'un million de Français étaient descendus dans la rue. La mobilisation avait paralysé le pays et avait obligé Alain Juppé à retirer sa réforme.

De la SNCF aux poids lourds en passant par la RATP et Air France, la liste des participants s'agrandit, deux semaines avant le jour J. Une liste qui augure une situation difficile pour les usagers qui verront les transports particulièrement perturbés, mais pas que : mercredi 20 novembre, les policiers ont annoncé qu'ils pourraient se joindre au mouvement, et ont menacé le gouvernement de fermer des commissariat. 

Les trains

À la SNCF, les trois principaux syndicats représentatifs appellent à la grève. Les lignes TGV, TGV Lyria, Thalys, Eurostar, TER, Intercités, Transilien, Ouigo, RER A, B, C, D et E et le T4 du tramway sont concernées. 

À lire aussi
Le syndicat de police Unité SGP Pocile FO grève
Les infos de 7h30 - Réforme des retraites : les syndicats de police veulent durcir la grève

Les voyageurs sauront "le 3 décembre dans l'après-midi" quels trains circuleront le 5, a précisé l'entreprise. "Le 5 on commence, le 6 on continue", haranguait mardi lors d'une manifestation le responsable de la CGT-Cheminots. "Il y aura une grosse journée de mobilisation le 5 toutes catégories confondues", y compris dans l'encadrement où règne "un très fort mécontentement sur les retraites", estimait Laurent Brun auprès de l'AFP. La CFDT-Cheminots a également annoncé qu'elle déposera un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre. 

La RATP

Après l'électrochoc de la grève très suivie le 13 septembre, qui avait mis Paris quasiment à l'arrêt, les trois syndicats représentatifs de la régie appellent cette fois-ci à une grève illimitée contre la réforme. Toutes les lignes devraient être touchées, sauf les lignes automatiques (1 et 14).

"Le 5 décembre sera a priori aussi fort que le 13 septembre", estime Frédéric Ruiz de la CFE-CGC. "Ce sera une très grosse journée" au vu des "remontées du terrain et des déclarations des agents qui doivent prévenir à l'avance s'ils seront grévistes", explique Bertrand Hammache de la CGT. "On n'est pas très inquiet pour le 6 décembre", qui devrait voir la grève se poursuivre, note Thierry Babec de l'Unsa.

Transport aérien

Chez Air France, les syndicats de pilotes et ceux des hôtesses et stewards n'appellent pas à la grève. En revanche, trois syndicats particulièrement implantés auprès du personnel au sol ont déposé des préavis : FO, premier syndicat toutes catégories, qui souhaite un mouvement reconductible, comme la CGT. SUD-Aérien veut mobiliser le 5, en scandant "ni retraite à points, ni droits en moins".

Les grévistes impliqués dans l'exploitation aérienne - navigants ou personnel au sol - doivent se déclarer individuellement au plus tard 48 heures avant le début du conflit pour permettre à la compagnie de s'organiser et d'informer ses passagers.

Chez les contrôleurs aériens, le SNCTA, premier syndicat, n'appelle pas à la grève, contrairement à l'USAC-CGT, numéro deux. Ces fonctionnaires sont soumis à un système d'astreinte destiné à assurer un service minimum mais une mobilisation importante pourrait engendrer retards ou annulations de vols.

Étudiants, fonctionnaires, "gilets jaunes"...

Le syndicat étudiant l'UNEF a appelé à participer à la mobilisation du 5 décembre. Après l'immolation d'un jeune devant un Crous de Lyon, les étudiants se sont mobilisés pour lutter contre la précarité des jeunes et demander une réévaluation des bourses étudiantes.

Côté enseignant, l'UNSA-Éducation a appelé à une grève des profs le 5 décembre. La CGT des Services publics a également rejoint le mouvement. Les syndicats d'EDF (CGT, Sud, FO et CGC) ont eux aussi rejoint le mouvement et ont appelé leurs adhérents à y participer. 

Enfin, les "gilets jaunes" ont déclaré apporter leur soutien au mouvement de grève. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève Grève SNCF RATP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants