1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Seine-Saint-Denis : face aux pannes d'ascenseur, ils aident les personnes à mobilité réduite
1 min de lecture

Seine-Saint-Denis : face aux pannes d'ascenseur, ils aident les personnes à mobilité réduite

REPORTAGE - Les pannes d'ascenseur sont monnaie courante dans les HLM de Seine-Saint-Denis. Face à ce problème, un collectif a décidé de venir en aide aux personnes à mobilité réduite.

Fouad Ben Ahmed, le fondateur du collectif, participe aux interventions
Fouad Ben Ahmed, le fondateur du collectif, participe aux interventions
Crédit : Nicolas Burnens - RTL
Seine-Saint-Denis : un collectif œuvre pour aider les personnes à mobilité réduite
04:12
Nicolas Burnens - édité par Nicolas Barreiro

C'est une situation qui empoisonne le quotidien des habitants, en particulier ceux des HLM des quartiers populaires : les pannes récurrentes d'ascenseurs. En Seine-Saint-Denis, un collectif aide les personnes à mobilité réduite, à sortir de chez elles, grâce à un fauteuil électrique conçu exprès pour les escaliers. 

Au volant de sa voiture Fouad Ben Ahmed, le fondateur de ce collectif, roule en direction d'Epinay-sur-Seine, en banlieue parisienne. "On va sur une intervention panne d'ascenseur, un enfant qui doit se rendre dans son institut", explique-t-il. Fouad s'arrête au pied de cette barre d'immeubles grisâtres, sort un fauteuil électrique du coffre. Des parents, désespérés, l'attendent au cinquième étage.

Il emprunte les escaliers de secours, avale les étages à pied. Sur le pas de la porte, Otman, 11 ans, est dans sa chaise roulante. La famille est bloquée depuis une semaine. "On a toujours des difficultés avec l'ascenseur, il est toujours en panne. Parfois des gens me donnent un coup de main, mais là il n'y a personne", raconte son papa. L'enfant, polyhandicapé, doit absolument rejoindre son institut médico-éducatif pour être soigné.

"On va l'installer sur le fauteuil puis lui mettre la ceinture", détaille le bénévole. La lente descente peut commencer. À l'aide d'une petite poignée, Fouad contrôle le fauteuil électrique en toute sécurité. "C'est un monte-personne qui descend les escaliers, (…) on ne ne peut pas tomber c'est impossible", rassure-t-il. Le petit garçon est finalement soigneusement installé dans le bus qui l'emmène à son institut. Ce soir, Fouad, reviendra, à nouveau, pour l'aider à remonter chez lui. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/