3 min de lecture Éducation nationale

Rentrée 2020 : comment va se dérouler le retour à l'école à l'heure du coronavirus

ÉCLAIRAGE - Port du masque, maintien des gestes barrière, aide aux devoirs... Les autorités s'organisent pour que la rentrée scolaire se déroule de façon normale, malgré la menace du nouveau coronavirus.

Un lycée niçois se protège face au coronavirus
Un lycée niçois se protège face au coronavirus Crédit : ARIE BOTBOL / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

12 millions d'élèves vont reprendre le chemin de l'école en septembre 2020, alors que la menace d'une seconde vague de Covid-19 plane plus que jamais au-dessus de l'Hexagone. La rentrée scolaire 2020 se déroulera donc dans une ambiance particulière. C'est pourquoi l'exécutif veut s'assurer que tout se passe dans les meilleures conditions. 

Car l'enjeu est énorme : 4% des élèves ont décroché, s'alarme-t-on au ministère de l'Éducation nationale. Un chiffre qui peut parfois monter bien plus haut, témoignent de nombreux enseignants, qui assurent avoir, pour certains, perdu jusqu'à "un tiers de la classe". 

Port du masque, maintien des gestes barrière, aide aux devoirs... RTL.fr fait le point sur les mesures mises en place par l'État pour accompagner au mieux parents et enfants dans cette période qui s'annonce compliquée.

Une rentrée "quasi normale", mais...

Le président de la République Emmanuel Macron se veut rassurant : la rentrée sera "la plus normale possible", a-t-il insisté. Mais "évidemment, a-t-il précisé, s'il y avait une accélération (du virus) pendant le mois d'août, on sera amené à revoir cette rentrée. Ça n'est pas ce que je souhaite, si on fait bien les choses nous aurons une rentrée des classes un peu différente, encore plus exigeante".

À lire aussi
Rassemblement devant le collège de Conflans justice
Assassinat de Samuel Paty : que reproche-t-on aux 4 nouveaux mis en examen ?

Le ministère de l'Éducation a publié le 10 juillet une circulaire pour encadrer cette rentrée, qui se fera dans les mêmes conditions sanitaires que celles appliquées à la fin de l'année scolaire. "Tous les élèves sont accueillis sur le temps scolaire", précise la circulaire. "Gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux", est-il détaillé.

L'hypothèse d'une seconde vague

Si les autorités croisent les doigts pour que la rentrée se déroule "dans un cadre sanitaire normal", elles planchent néanmoins sur l'hypothèse d'une seconde vague. Le ministère de l'Éducation a mis en ligne le 17 juillet sur son site un "plan de continuité pédagogique" à destination des directeurs d'école, chefs d'établissement et professeurs, pour les aider à s'organiser dès la rentrée en cas de reprise épidémique.

Une liste de "choses à penser" a été créée pour le cas où les établissements devraient organiser l'accueil des élèves en petits groupes, et dans des espaces réaménagés pour maintenir la distance sociale. 

Des outils et des exemples de "bonnes pratiques" sont à disposition pour faciliter la réorganisation des lieux et des emplois du temps. Si les écoles doivent à nouveau limiter leur nombre d'élèves, les dispositifs d'enseignement à distance testés durant le confinement tels que "l’école à la maison", les classes virtuelles du CNED ou encore la prise en charge des enfants dans le dispositif périscolaire "2S2C" (sport, santé, culture, civisme), pourraient être mis de nouveau en place.

Des fermetures localisées envisagées

Autre scénario, en cas de circulation très active et localisée du virus, cela nécessiterait la fermeture des écoles, collèges et lycées sur une zone géographique déterminée. Une logique de "cluster", qui est la "plus probable", selon Édouard Geffray, directeur général de l'enseignement scolaire. Des fiches pratiques doivent permettre également de fluidifier l'organisation des établissements et des contacts sont disponibles pour demander le prêt de matériel numérique aux enseignants et aux élèves.

Les professeurs disposent par ailleurs d'un ensemble de ressources leur permettant de mettre en place un enseignement entièrement à distance ou un mélange de "présentiel" et "d’école à la maison". L'ensemble des classes en vidéo diffusées sur France 4 pendant le confinement dans l'émission La maison Lumni sont recensées en accès libre sur le site du ministère, avec des exercices correspondants.

Aider les "décrocheurs"

Une chose est sûre : l'Éducation ne laissera pas les élèves décrocheurs sur le bord de la route. Des outils de positionnement vont être mis en place dès le mois de septembre pour jauger le niveau des élèves. Le ministère prévoit pour ceux qui ont le plus souffert du confinement "1.500.000 heures supplémentaires mobilisées pour renforcer l’accompagnement personnalisé et l’aide aux devoirs". Sont également prévues 130.000 heures d’assistants d’éducation (AED) d’ici le mois de décembre, pour accompagner le début d’année. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Rentrée scolaire Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants