2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : la rentrée des classes sera "quasi normale", assure Macron

Emmanuel Macron a assuré que la rentrée des classes serait "la plus normale possible" à condition que les conditions sanitaires le permettent.

Emmanuel Macron lors de son interview du 14 juillet 2020
Emmanuel Macron lors de son interview du 14 juillet 2020 Crédit : Capture d'écran TF1
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

La rentrée des classes sera "quasi normale" ou en tous cas, "la plus normale possible". Lors de son entretien télévisé mardi 14 juillet, Emmanuel Macron a insisté : en septembre, les 12 millions d'élèves français pourront retourner à l'école sous réserve que les conditions sanitaires liées à la crise du coronavirus n'empirent pas.

"S'il y avait une accélération (du virus) pendant le mois d'août, on sera amené à revoir cette rentrée. Ça n'est pas ce que je souhaite, si on fait bien les choses nous aurons une rentrée des classes un peu différente, encore plus exigeante", a-t-il prévenu. Pour le moment, le président a confirmé les dispositions énoncées dans une circulaire publiée par le ministère de l'Éducation nationale vendredi. 

Celle-ci prévoit que "tous les élèves (seront) accueillis sur le temps scolaire". "Gestes barrières, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux", est-il détaillé. "Le ministre prépare une rentrée où les enseignants seront bien protégés", a assuré Emmanuel Macron.

Le défi des "décrocheurs"

Une attention particulière sera à accorder aux "enfants qui ont le plus souffert du confinement". Selon les chiffres du ministère de l'Éducation nationale, pendant la période d'isolation imposée aux Françaises et Français pour lutter contre la propagation du coronavirus, 4% des élèves ont décroché. Un chiffre qui peut parfois monter bien plus haut, témoignent de nombreux enseignants, qui disent avoir, pour certains, perdu jusqu'à "un tiers de la classe". 

À lire aussi
Un homme court avec son masque à New York coronavirus
Coronavirus : doit-on porter un masque lorsque l’on fait son jogging ?

"Aller chercher" ces élèves est le "défi" de l'été, a insisté le président tout en précisant qu'il n'aimait pas le terme de "décrocheurs". "Je préfère les accrocheurs, parce qu'on aura besoin de leur vitalité, de leur force, et on devra les aider". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France 14 juillet Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants