2 min de lecture Éducation nationale

Déconfinement : le retour à l'école est-il vraiment obligatoire ?

Le ministère de l'Éducation a dévoilé un protocole sanitaire assoupli pour le retour à l'école le 22 juin. Si les établissements sont obligés de recevoir les élèves, les parents se doivent à leur tour d'envoyer leur enfant à l'école.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Déconfinement : le retour à l'école est-il vraiment obligatoire ? Crédit Image : Loic VENANCE / AFP | Crédit Média : Marie Guerrier | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Marie Gingault

Le ministère de l'Éducation nationale a publié mercredi 17 juin au soir le nouveau protocole sanitaire concernant le retour des élèves en classe. Un protocole très assoupli afin de permettre le retour obligatoire à l'école, promis dimanche 14 juin par Emmanuel Macron.

Une notion d'obligation à laquelle tient le ministère de l'Éducation. Celui-ci souhaite que tous les établissements accueillent les enfants à partir de lundi. C'est en ce sens que le protocole a été largement assoupli. En maternelle, les règles de distanciation ont été supprimées ce qui devrait permettre d'accueillir tous les enfants. 

En élémentaire, le mètre de distance est recommandé entre les élèves mais si cela n'est pas possible en fonction de la configuration des salles ou du mobilier, le protocole permet de se contenter de la plus grande distance possible. Enfin au collège, si la distanciation d'un mètre n'est pas possible, les élèves devront alors porter un masque. Ces mesures assouplies doivent, selon le ministère, permettre un retour obligatoire de tous les élèves. 

Éviter que les différentes classes ne se croisent

Cependant, certains chefs d'établissements feront le choix de prendre les élèves uniquement quelques jours de façon alterné, afin de suivre les règles de distanciation à la lettre et ne possédant pas de locaux assez grands. L'alternance deux jours-deux jours, c'est aussi un système que certaines écoles vont vouloir conserver pour éviter que les élèves ne se croisent.

À lire aussi
Le président de la région Normandie, Hervé Morin Coronavirus France
Rentrée scolaire : "Aucune directive, aucune consigne", déplore Hervé Morin

En effet, dans le nouveau protocole  il y a une règle de distanciation qui demeure : à la récréation ou à la cantine, on ne mélange pas les classes, pas de brassage d'élèves pour éviter une éventuelle propagation du virus. Cela reste une consigne stricte et signifie que les établissements devront organiser des récréations alternées, des passages aux toilettes échelonnés... et c'est ce qui est le plus difficile à mettre en place si tous les élèves de l'école sont présents en même temps dans l'établissement. 

Si vous n'avez toujours pas de nouvelles de l'école de votre enfant, pas de panique : le protocole impose à l'école d'informer clairement les parents des conditions de fonctionnement de l'établissement et de l'évolution des nouvelles mesures prises.

Une obligation à double sens

Et lorsque l'on parle d'obligation, c'est à double sens : si les établissements sont obligés d'accueillir les enfants, les parents sont à leur tour obligés, dans l'absolu, de mettre leur enfant à l'école du moment que celui-ci est inscrit dans un établissement scolaire. Il s'agit du contrôle de l'assiduité. Une absence non-justifiée pourrait faire l'objet d'un signalement aux autorités académiques. En raison de la particularité de la situation ces mesures ne risquent de ne pas s'appliquer à ces deux dernières semaines de classe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale École Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants