2 min de lecture Société

Réforme des retraites : un compromis qui ne fait pas l'unanimité

Alors que l'âge pivot a été provisoirement retiré de la réforme des retraites, partenaires sociaux et représentants du monde politique restent divisés.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h du 12 janvier 2020 Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Sarah Rozenbaum

Comme promis, Édouard Philippe, a envoyé sa lettre aux partenaires sociaux hier pour tenter de mettre fin au bras de fer. Cette lettre est selon Emmanuel Macron : "Un compromis de responsabilité et constructif".

Le Premier ministre propose de retirer du texte à titre provisoire l'âge pivot à 64 ans, soit le sujet qui fâchait les syndicats. L'entrée progressive de l'âge pivot dès 2022 est suspendue mais le Premier ministre le maintient, il y aura bien un âge d'équilibre financier dans le futur régime universel avec le principe d'un bonus/malus qui ne disparaît pas. 

La nouveauté est que le nouveau système de retraite n'interviendra qu'en 2037 pour la génération née en 1975, ce qui représente un recul de l'âge pivot de 15 ans. Les générations nées après 1960 et avant 1975 pourraient y échapper. Le nouvel âge pivot pourrait en fait ne pas être le même pour tout le monde. Il pourrait prendre en compte la diversité des carrières professionnelles, notamment la pénibilité de certains métiers et les carrières longues. 

Mais l'équilibre financier devra être trouvé en 2027 sans toucher au niveau des pensions et au coût du travail. Si les parties ne s'entendent pas dans les trois mois, le gouvernement reprendra la main. Syndicats et patronat vont donc devoir rivaliser d'idées pour financer le régime. "Le chemin est étroit mais il s'est rouvert" glisse un syndicat réformiste.

À lire aussi
Confinement : une étude souligne le douloureux isolement de certains seniors. social
Confinement : une étude souligne le douloureux isolement de certains seniors

La décision est saluée par la CFDT, l'UNSA, les patrons...Restent les mécontents, la CGT et Solidaires, plus que jamais déterminés à demander le retrait total du texte. Il y aura donc mardi et jeudi de nouvelles journées d'action et de manifestations. Au niveau politique, Olivier Faure (PS) comme Jean-Luc Mélenchon (LFI) réclament le retrait pur et simple de la proposition de loi.

À écouter également dans ce journal

Policier renversé - À Bron, dans le Rhône, le policier qui s'est fait percuter par un fourgon est dans un état critique, il a été opéré, le ministre de l'Intérieur a fait savoir qu'il y avait peu d'espoir qu'il s'en sorte, il a été gravement blessé alors qu'il tentait d'arrêter un fourgon rempli de marchandise volée, c'est une bande qui agissait. 

Fait divers - À Marseille, une rixe entre jeunes devant une boulangerie du quartier des Chartreux, c'est au cœur de la cité phocéenne, un jeune homme de 25 ans est entre la vie et la mort, grièvement blessé d'un coup de couteau à l'abdomen, il avait tenté de s'interposer dans la bagarre, on a appris qu'il s'agissait d'un policier pas en service au moment des faits.

Politique - Anne Hidalgo sans surprise souhaite prolonger l'aventure à l'Hôtel de ville, elle sera candidate aux municipales du mois de mars avec au cœur de son programme une ville 100% vélo et le centre de la capitale piétonnisé.

International- L'Iran et ses aveux. Téhéran a reconnu hier avoir abattu par erreur à l'aide d'un missile un avion civil ukrainien avec 176 personnes à bord.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Réforme des retraites Syndicats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants