2 min de lecture Iran

Crash en Iran : l'avion a été pris pour "un missile de croisière" par un soldat

Par la voix d'un de ses généraux, l'Iran a livré sa version des faits concernant le crash d'un avion transportant 176 personnes mercredi.

Débris du vol Ukraine International Airlines
Débris du vol Ukraine International Airlines Crédit : AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Alors que l'Iran a reconnu être à l'origine du crash du vol commercial opéré par Ukraine International Airlines mercredi et après que le président Hassan Rohani a désigné l'accident comme "une grande tragédie et une erreur impardonnable", le pays a livré un peu plus de détails sur sa version des faits.
Selon la déclaration d'un général iranien, l'opérateur de missile qui a abattu le Boeing ukrainien mercredi à Téhéran, a fait feu sans pouvoir obtenir la confirmation d'un ordre de tir à cause d'un "brouillage" télécom.
Ce général,  Amirali Hajizadeh, commandant de la branche aérospatiale des Gardiens de la Révolution iraniens, l'armée idéologique de la République islamique, a aussi expliqué que le soldat avait pris l'avion pour un "missile de croisière" et qu'il avait eu "10 secondes pour décider". Il a ajouté à propos du soldat : "Il pouvait décider de tirer ou de ne pas tirer [mais] il a pris la mauvaise décision". Le missile qui était de courte portée a explosé près de l'avion et non pas directement sur lui, ce qui explique que celui-ci ait pu continuer de voler après l'explosion.

"J'aurais préféré mourir que d'assister à un tel accident"

Après ces explications, le général s'est dit prêt à endosser "la responsabilité totale" et "à se plier à toute décision qui sera prise" en ajoutant qu'il aurait "préféré mourir plutôt que d'assister à un tel accident".
Cent soixante-seize personnes, majoritairement des Iraniens et des Canadiens, mais aussi des Ukrainiens, des Suédois, des Britanniques et des Afghans, étaient à bord du vol PS572 d'Ukraine International Airlines ayant décollé mercredi avant l'aube de l'aéroport international Imam Khomeiny de Téhéran.
Toutes ont péri dans l'accident, survenu quelques minutes après l'envol.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran Hassan Rohani Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants